Avec une puissance allant jusqu'à 300 chevaux !

Volkswagen a annoncé, en marge de la présentation de la nouvelle Volkswagen Golf, que cette huitième génération se doterait de quatre versions performance, et que toutes seraient commercialisées en 2020. Nous savons depuis longtemps que des déclinaisons GTI et R étaient dans les tuyaux, mais une version concentrée vers la piste, nommée GTI TCR, sera également produite. Enfin, malgré le déclin du diesel, spécialement dans le groupe VW suite au Dieselgate, une déclinaison GTD verra aussi le jour.

Ce plan de s'établir sur le marché des compactes sportives avec quatre modèles a été détaillé lors de la présentation de la Golf 8 : "Durant l'année prochaine, les Golf GTI, GTI TCR, GTD, Golf GTE et Golf R suivront", a expliqué la marque dans un communiqué de presse, confirmant donc une version hybride rechargeable et les quatre sportives. La version la plus puissante aura 300 chevaux, et l'on s'attend évidemment à ce que ce soit la Golf R, avec ses quatre roues motrices. 

La rumeur fait état d'une Golf R Plus, qui pourrait aller jusqu'à 400 chevaux, mais aucune confirmation n'a été apportée. Le concept Golf R400 de 2015 n'a donc pour l'instant pas de descendant dans les chaînes de production, après avoir été finalement annulé il y a quatre ans. Une Golf body-buildée et appelée R420 avait été aperçue l'an dernier sur le Nürburgring, mais VW a également décidé de ne pas la produire.

La Golf GTI a déjà été aperçue, camouflée, en tests sur la Nordschleife, et l'on peut rapidement imaginer à quoi elle ressemblera, quand on sait que ce fameux badge n'offre jamais une modification esthétique trop exubérante. Elle sera certainement plus puissante que la GTI de génération précédente, et les rumeurs laissent entendre que le 4 cylindres turbo de 2.0 litres pourrait délivrer 250 chevaux, et 290 dans la version GTI TCR. Cette dernière remplacera la GTI Performance et sera donc produite de manière permanente.

Quant à la GTD, aucun détail sur sa puissance n'a été donné, mais on imagine que le moteur diesel, qualifié de "Performance TDI" par la marque, développera plus que les 150 chevaux de la Golf 8 diesel classique, et même possiblement davantage que la GTD précédente, qui poussait jusqu'à 184 chevaux. Si le chiffre final devrait toutefois tourner autour de celui-ci, des progrès sont surtout attendus au niveau de l'efficience et des émissions, qui devront baisser.