Grâce à cette API, les automobilistes victimes d'une fausse doublette ne devraient plus recevoir de contravention dans leur boîte aux lettres.

En 2016, le gouvernement français crée le programme 'Entrepreneurs d'Intérêt Général'. Le but est d'aider les administrations dans la transformation numérique, elles qui n'ont pas "les compétences pointues nécessaires en interne pour les réaliser". De mai à juillet, les administrations lancent des appels à projet ouverts à tous profils compétents. Ils sont par la suite sélectionnés et suivis par des mentors pendant plusieurs mois pour mener à bien leur projet. 

C'est ainsi qu'est née IA Flash. L'Agence nationale du traitement automatisé des infractions voulait développer une intelligence artificielle capable d'associer "des photos de contrôles automatisés aux données des immatriculations des véhicules afin de réduire l’envoi d’avis de contraventions aux usagers n’ayant commis aucune infraction".

IA Flash

Concrètement, les radars automatiques envoient des millions (20 millions chaque année) de clichés à ANTAI (Agence Nationale du Traitement Automatisé des Infraction) et au CACIR (Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières). Il arrive que des automobilistes reçoivent un avis de contravention alors qu'ils n'ont commis aucune infraction. Ils sont 10'000 chaque année à devoir entreprendre des démarches fastidieuses pour prouver qu'ils ne sont pas responsables de l'infraction. Ces malheureux automobilistes ont été victimes d'une usurpation de plaque, c'est ce que l'on appelle une fausse doublette. Pour éviter cette situation, IA Flash a développé une intelligence artificielle capable de comparer la plaque d'immatriculation au véhicule. Si la plaque d'immatriculation ne correspond pas au modèle de véhicule, alors, aucune contravention ne sera envoyée au titulaire de la carte grise.

IA Flash

Sur leur site, IA Flash propose d'essayer cet outil, chose que nous avons faite. Il suffit de télécharger l'image d'une voiture pour que le système l'identifie avec une probabilité plus ou moins grande. Nous avons essayé cette intelligence artificielle avec plusieurs véhicules et le programme semble efficace. Il a simplement trébuché sur le nouveau Mercedes-Benz EQC, en nous annonçant que c'est un GLC ou une Classe E...

Avec IA Flash, les automobilistes victimes d'une fausse doublette ne devraient plus recevoir de contravention. Reste à solutionner le problème de la 'vraie' doublette, qui consiste à usurper la plaque d'immatriculation d'un même véhicule, ayant la même couleur, la même finition, etc.

Vous pouvez tester cette API en cliquant ici.