Mais les versions rentables se vendent moins !

Il semblerait que le prix de base de la Chevrolet Corvette C8 annoncé aux alentours de 60'000 dollars soit trop beau pour être vrai. Non pas pour les automobilistes américains, qui peuvent vraiment se l'offrir à ce prix, mais pour General Motors, qui accepte toutefois ce fait. Une source au sein de GM a confié à Motor Trend que le groupe continuerait à perdre de l'argent sur chaque Corvette qu'il vendrait à moins de 80'000 dollars.

La source en question a aussi confirmé que le prix de l'Américaine augmenterait en 2021, et qu'il ne serait pas impossible de le voir encore croître dans les années qui suivront. Si l'on comprend bien que cette perspective permette à GM d'être serein face à a ces pertes, la question de la rentabilité à long terme du modèle mérite toutefois d'être posée.

Il n'est pas rare d'entendre d'autres constructeurs prendre un risque en vendant des voitures de pointe ou de haut de gamme avec des spécifications et des prix parfois difficile à comprendre, quitte à perdre de l'argent dessus, et en espérant que les modèles de base et ceux plus modestes permettront de faire entrer l'argent pour compenser. Compte tenu de la recherche et du développement effectués sur cette nouvelle Corvette à moteur central, le budget fixé pour la rentabilité du modèle était à 79'995 dollars.

Galerie: La Chevrolet Corvette C8 la plus chère

Cela représentait une grande différence par rapport aux Corvette précédentes, et Chevrolet a décidé d'accepter des pertes sur le modèle pour ne pas subir les foudres de ses clients. Et la marque a également proposé une vaste gamme d'options et d'accessoires, dans le but que les clients enthousiasmés par leur achat grimperaient rapidement à un prix proche des 80'000 dollars, plutôt que des 60'000. Et dans l'idéal, le constructeur veut vendre un maximum de modèles entre 80'000 et 100'000 dollars, une zone considérée comme ayant la meilleure capacité de rentabilité. Le nombre de commandes pour des véhicules dont le prix atteint six chiffres, comme celui présenté sur les photos ci-dessus, est marginal, et il faut espérer que le constructeur n'y laisse pas trop de plumes, ce qui le pousserait à augmenter largement ses tarifs à l'avenir.

Source: Motor Trend