Une autre bombe à plus de 300 chevaux ?

Présentée par Bimota en novembre dernier lors de l'EICMA 2019, la Tesi H2 avait beaucoup fait parler d'elle. Notamment à cause de son moteur, celui de la Ninja H2, et de son châssis de conception maison comme sait si bien faire Bimota. Avec un concept comme celui-là et l'investissement fait par Kawasaki dans Bimota en 2019, il fallait compter sur eux pour produire cette machine aussi belle que folle.

C'est précisément ce qui pourrait arriver puisque la Bimota Tesi H2 devrait enfin commencer sa production. Des publications récentes sur les réseaux sociaux de la marque laissent penser que la moto serait bientôt prête pour la production en série puisque des images montrent des motos pratiquement finies.

Kawasaki en support

Kawasaki pense à l'avenir, et le fait en travaillant en étroite collaboration avec une de ses entreprises "satellites". Après avoir acheté 49,9 % des parts de Bimota et remis l'entreprise de Rimini sur les rails avec la présentation de la Tesi H2, la marque japonaise tente de s'approprier la signature stylistique et technique de Bianchi, Morri et Tamburini (Bi Mo Ta). Dans cette optique, la firme d'Akashi a aussi déposé des brevets, inspirés de technologies de Bimota, afin de faire un retour sur investissement.

Bimota Tesi H2

Connaissez-vous Bimota ?

Si un enthousiaste de la moto connaît forcement le nom de Bimota, nous sommes ici sur un site spécialisé dans l'automobile, alors nous allons vous présenter brièvement cette marque et le système Tesi.

Au départ, l'entreprise fabriquait des climatisations. Un jour, en 1973, l'ingénieur Massimo Tamburini décide de travailler sur le châssis de sa Honda CB 750 Four qu'il trouvait instable. La toute première Bimota était née. Les trois créateurs de la marque décidèrent de nommer la création HB1 (Honda Bimota 1, car c'est la première Bimota motorisée par un moteur Honda). Les améliorations châssis faites par la marque rendront célèbre le nom de Bimota dans le domaine de la course.

Galerie: Bimota Tesi H2

Au début des années 80, en plus de proposer des kits et des préparations, Bimota se penche sur la thèse de deux étudiants en ingénierie. Le projet verra le jour 7 ans plus tard au salon de Cologne et aura pour nom Tesi 1/D (première Tesi à moteur Ducati).

La technologie Bimota

Comment ça fonctionne ? Et bien, c'est assez simple. La moto dispose de deux bras oscillants : un à l'arrière comme n'importe quelle moto, et à la place d'utiliser un système de fourche télescopique, on retrouve un très innovant bras oscillant avec un amortisseur à l'avant. C'est pour cela que l'on retrouve deux amortisseurs sous la selle de la Tesi H2. Mais alors pourquoi ce choix ? Pour offrir plus de stabilité à la moto à la décélération en annulant l'effet de "plongée" lors du freinage.

Et comment on tourne alors ? Et bien là aussi l'explication est simple. La direction décidée par le pilote est transmise à la roue avant par un système de biellettes jusqu'au moyeu avant. Ce dernier fonctionnant en tant que système de guidage, il transforme la force transmise par le guidon en direction et, magie, vous avez changé de direction. Ce système permet donc de dissocier direction et suspension, qui autrement s'influencent mutuellement sur une moto "normale". Cela aide donc beaucoup lors des changements d'angles rapide.

 

Quel prix pour la Tesi H2 ?

La prochaine Tesi sera motorisée par Kawasaki et son 1000 cm3 compressé, déjà installé dans la H2, H2 SX, Z H2 et H2 R. Et ce n'est autre que le moteur propulsant la moto de série la plus rapide du monde. Ce dernier pourrait sortir environ 300 chevaux (la H2R en propose 310), mais une motorisation plus sage à plus de chance d'être choisie, un peu à l'image des H2 de route (231 pour la H2 et 200 pour la H2 SX et la Z H2).

Bimota confirme aussi que la moto peut être attendue en magasin plus tard cette année. En ce qui concerne le prix, la Tesi H2 sera vendue autour de 62'000 € aux clients, soit un peu plus de 7'000 € plus chère que l'ultime H2 R.

Galerie: Bimota Tesi H2