Cette préparation est clivante : on l'aime ou on la déteste.

Dites ce que vous voulez de Mansory, mais le préparateur n'a jamais fait une voiture ennuyeuse. Il est vrai que la plupart de ses préparations sont une affaire d'amour ou de haine, mais elles n'ont jamais été ennuyeuses. Le tuner s'attaque à la modification de la voiture préférée des internautes, la nouvelle Audi RS 6 Avant. Le break d'Ingolstadt est l'une des rares voitures que tout le monde semble aimer, mais nous ne sommes pas sûrs que ce soit la même histoire avec ce projet plutôt excentrique. Mansory voulait amener la voiture au Salon de l'automobile de Genève, mais nous ne la verrons qu'en ligne pour le moment, car la 90eme édition du GIMS a été annulée. Si le kit carrosserie large en fibre de carbone ne vous convainc pas, les canules d'échappement ne sont certainement pas ce que vous attendez d'une Audi. Les échappements d'origine ont été remplacés par un ensemble angulaire logé dans un diffuseur probablement visible depuis la lune. Les bandes décoratives oranges sur le capot et les roues forgées de 22 pouces se poursuivent à l'intérieur où l'on retrouve une teinte similaire pour les ceintures de sécurité, les tapis de sol et le tableau de bord.

Galerie: Audi RS 6 Avant by Mansory

Ce ne serait pas un kit complet sans quelques modifications sous le capot de la voiture où Mansory a bricolé le moteur V8 de 4,0 litres. Ne produisant que 600 chevaux (441 kilowatts) et 800 newtons-mètres de couple, le V8 guttural développe désormais 720 chevaux (537 kW) et 1000 Nm. Cette puissance supplémentaire a permis de réduire le temps de 0 à 100 km/h de 3,6 secondes à seulement 3,2 secondes. Bien que la vitesse de pointe ne soit pas mentionnée, nous vous rappelons que la RS 6 Avant standard peut atteindre 305 km/h.