Le coupé-cabriolet le plus perfectionné qui soit !

L'âge d'or des coupés-cabriolets à toit rigide et pliant se situe dans les années 90, mais avant les différentes Mercedes SLK et Peugeot 206 CC, il existait un prototype italien qui anticipait tout ce segment. Parlons de l'Alfa Romeo 164 Proteo qui, en 1991, a ouvert la voie à l'évolution moderne de ce segment particulier, en rassemblant en un seul concept des technologies qui n'avaient jamais été associées.

Walter de Silva avec une pincée de Pininfarina

Le style du 164 Proteo est le fruit du génie de Walter de Silva, qui, depuis le centre de desgin d'Alfa Romeo, ouvre avec ce modèle la voie au nouveau design que nous verrons sur le 156, et qui se démarque des collaborations avec Pininfarina. Cependant, les influences stylistiques "Pinin" sont encore visibles sur la 164 Proteo, notamment dans cette face à six phares rond.

Galerie: Alfa Romeo 164 Proteo

N'oublions pas les précédentes tentatives sur ce segment, les Audi Quartz et Lancia HIT, et les suivantes, les Alfa Romeo GTV et Spider (conçues en 1988) conçues par Enrico Fumia pour Pininfarina.

Un V6 3.0 litres de 260 chevaux avec transmission intégrale

Sous ce design pointu et très moderne de l'Alfa Romeo 164 Proteo, on trouve la base de la légendaire Alfa 164 de l'époque, avec son châssis Tipo4 raccourci et renforcé et surtout le puissant moteur 3.0 V6 "Busso" de 260 cv.

Alfa Romeo 164 Protèo

En termes de modernité, il ne faut pas oublier le premier exemple de traction intégrale avancée de la marque, qui distribue le couple à chaque roue afin de transformer la traction avant en 4x4. Il y a également quatre roues directrices, ainsi qu'un des premiers exemples de suspension à amortissement piloté avec contrôle au tableau de bord.

Un toit ouvrable en verre

La particularité la plus évidente du Proteo est le toit qui peut être divisé en deux parties en verre, avec la partie supérieure et la lunette arrière qui sont actionnées par un système électro-hydraulique pour le fermer comme un coupé ou l'ouvrir comme un cabriolet. Lorsqu'il est découvert, le Proteo renferme son toit en verre dans un compartiment situé au-dessus du coffre.

Alfa Romeo 164 Protèo

Ce coupé deux places affiche une vitesse maximale supérieure à 250 km/h. L'Alfa Romeo 164 Proteo est née comme un concept, mais pas comme une pur show car, puisque la marque avait l'intention de la produire en série, à au moins 2000 exemplaires. Mais des doutes sur la rentabilité du projet ont conduit à la création d'un seul exemplaire terminé, qui est aujourd'hui au musée dans la collection FCA Heritage.

Alfa Romeo 164 Protèo