Un modèle mythique avec de vraies ambitions sportives.

Cette période de confinement est le moment idéal pour se replonger dans les archives de l'automobile et se remémorer des modèles qui ont jalonné notre histoire. Aujourd'hui, nous vous proposons de nous pencher sur la Peugeot 405 Mi16 !

Ce n'était certes pas la plus puissante des 405 (la 405 T16, turbocompressée, produisait 220 ch grâce à la fonction overboost). Mais c'était certainement la plus célèbre de toutes !

La Peugeot 405 Mi16 était disponible dans les versions GL, GR et SRi dès l'arrivée sur le marché de la 405 en 1987. Bien sûr, la carrosserie attrayante de Pininfarina comprenait des éléments spécifiques tels qu'un pare-chocs sport, un aileron arrière, des jupes latérales et des roues en alliage spécifiques.

Mais ce n'était pas seulement un modèle accrocheur visuellement. Il se démarquait également en termes d'aérodynamisme. La valeur Cx était alors de 0,30.

Logiquement, les ingénieurs de Peugeot ont optimisé le châssis pour obtenir une conduite plus sportive. C'est ainsi que la suspension avant était plus rigide de 9 %, et de 22 % à l'arrière.

Peugeot 405 Mi16 1987

Le résultat ? Une voiture avec un confort suffisant pour les longs trajets, et une sensation très neutre dans les virages, selon les experts de l'époque. D'autre part, les freins montraient une certaine fatigue lors d'une utilisation intensive, bien qu'équipés de quatre disques. À ce propos, l'ABS était proposé dans l'équipement de série.

Le moteur choisi était un quatre cylindres de 1,9 litre, hérité de la 205 GTI, développant ici 160 chevaux (certains ont revendiqué 156, d'autres 158 ...) à 6500 tr/min. La boîte de vitesses à cinq rapports associée a réduit le niveau de vitesse de huit pour cent. Et avec le pot catalytique, la puissance est tombée à 147 ch à partir de 1988, pour remonter à 152 ch en 1993.

Le bloc de 16 soupapes avait un limiteur de régime moteur à 7200 tr/min et était disposé transversalement pour que la Peugeot 405 Mi16 ait une traction avant. D'ailleurs, la Mi16x4 à quatre roues motrices et différentiel à glissement limité Torsen est apparue en 1990.

Peugeot 405 Mi16 1987

Chronomètre en main, la 405 Mi16 accélérait de 0 à 100 km/h en 9,0 secondes environ. La vitesse maximale était elle de 220 km/h. 

La capacité de réservoir était impressionnante grâce à un réservoir de 70 litres tandis que la consommation n'était pas non plus déraisonnable : 6,5 litres aux 100 kilomètres à 90 km/h, 8,1 l/100 km à 120 km/h et 11,3 l/100 km en ville.

Malgré l'aspect généralement assez sobre, l'intérieur de la 405 Mi16 comportait quelques éléments spéciaux comme le volant à trois branches et des sièges sport, avec meilleur maintien latéral.

Peugeot 405 Mi16 1987

L'instrumentation disposait d'un affichage supplémentaire de la pression et de la température de l'huile. Le compteur de vitesse était gradué jusqu'à 240 km/h. En revanche, la vue vers l'arrière était quelque peu limitée par le spoiler et le couvercle du coffre.

Combien coûtait une Peugeot 405 Mi16 à l'époque ? Elle était affichée à 142'000 francs. Aujourd'hui, un bel exemplaire de Peugeot 405 Mi16 (si vous en trouvez un) est coté à 7.200 euros.

Galerie: Peugeot 405 Mi16 1987