Et elle s'appelle 406 Khazar !

La Peugeot 405, ou l'histoire sans fin. Et quand on sait que le modèle, apparu chez nous en 1987, était la troisième meilleure vente de PSA dans le monde en 2017, on comprend qu'il ne soit pas près de s'arrêter ! Et c'est du côté de l'Azerbaïdjan que la voiture va désormais être produite, alors que la production en Iran a été arrêtée pour des questions d'embargo. 

Ceci dit, c'est grâce à une coentreprise entre Iran Khodro, qui produisait la Peugeot pour l'Iran, et AzerMash OJSC que l'usine de Neftchala, que celle qui s'appelle en réalité 406 Khazar, peut exister. Khazar, c'est le constructeur des autos qui sortent de cette usine, dont le volume de production va bientôt passer à quelques 10'000 voitures par an. Dans un premier temps, pour 2019, ce sont 6000 voitures qui vont être produites en tout. Des Runna, Samand, Soren, Dena, Peugeot, Reno, majoritairement destinées à des marchés locaux. Mais beaucoup sont destinées à l'export, notamment pour la Russie, mais aussi l'Ukraine et des pays d'Asie Centrale. 

L'arrivée de la 207

La 406 Khazar sur base de 405 ne sera bientôt plus la seule Peugeot à être produite en Azerbaïdjan, dans l'usine de Neftchala, puisque la 207 va également prochainement arriver, équipée d'une transmission automatique. Elle sera proposée à 17'500 manats, l'équivalent actuel d'un peu moins de 10'000 €.

Sources : AzerNews, AzerTag

 

Galerie: Peugeot 405 iranienne