Incroyable mais vrai.

Au Caire, en Egypte, un pont autoroutier est en construction. Rien de bien spécial à cela si ce n'est que l'on apprend que ce pont se construit au milieu de barres d'immeubles et qu'il passe à seulement 50 cm des balcons des résidents ! 

Ce projet délirant est défendu par les autorités qui expliquent que plusieurs immeubles ont été construits de manière illégale, ce que les propriétaires réfutent, bien évidemment. Ils précisent que quatre d'entre eux seront détruits à la fin des travaux car ils constituent un obstacle.

 

Ce projet fou mesure 12 km de long et jusqu'à 65,5 m de large. Il a coûté plusieurs centaines de millions d'euros aux autorités qui mettent l'accent sur son importante cruciale dans une ville particulièrement embouteillée. 

Mais voilà, comme il passe à seulement quelques centimètres du balcon de certains résidents, il pose de réels problèmes. Un comité a été formé afin d'enquêter sur tous les bâtiments pour déterminer ceux qui n'ont pas été autorisés à sortir de terre. Une indemnisation est prévue pour les résidents lésés par la situation et qui devront se reloger. 

"Nous ne nous opposons pas au projet car il s'agit d'un projet national, mais une compensation doit être accordée aux propriétaires de magasins et aux propriétaires d'appartements des six premiers étages", a déclaré Hazem Ezzat Qassem, propriétaire d'un des bâtiments.

La situation est délicate mais la construction du pont devrait arriver à son terme. Les bâtiments construits de manière illégale seront détruits et leurs résidents relogés. Quant aux autres, ils devront vivre avec une autoroute en bas de chez eux (ou au-dessus de chez eux) et ils n'auront pas trop le choix dans une ville surpeuplée et où le logement est rare.