La deuxième phase du déconfinement arrive le 2 juin.

Après une première phase de déconfinement qui ne semble pas amener de deuxième vague de contaminations de COVID-19, le gouvernement va abroger la zone de 100 km qui était pour le moment la limite des déplacements durant cette première phase, afin de continuer progressivement à assouplir les autorisations pour les citoyens français.

C'est le Premier ministre Édouard Philippe qui l'a annoncé lors d'une conférence à ce sujet, et a confirmé que cette nouvelle mesure, marquant un retour à une situation tendant vers la normalité, entrera en vigueur à la date du 2 juin 2020, qui marquera le lancement de la seconde phase de déconfinement.

La troisième phase annoncée par le Premier ministre entrera en vigueur le 23 juin. Jusqu'ici, il fallait un motif impérieux et une attestation l'accompagnant pour dépasser cette limite de 100 km, depuis l'enclenchement de la première phase le 11 mai. Avant ce début d'assouplissement, toute sortie du domicile était sujette à l'attestation en question.

Comme nous vous le rapportions au début du mois de mai, l'objectif pour le gouvernement est de donner davantage de libertés aux Français pour les vacances d'été, afin qu'ils puissent se déplacer hors région et permettre un impact économique crucial sur le tourisme dans le pays au fil des prochains mois, après trois mois d'arrêt complet du secteur. Le secrétaire d'État chargé du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, avait déjà laissé entendre que le gouvernement planchait sur la suppression de la limite de 100 km, actée ce jour.

La carte de déconfinement a également été mise à jour avec la situation sanitaire des départements, alors que jusqu'ici, c'est le Nord-Est du pays qui restait zone rouge, ainsi que l'île de France. Mais l'évolution positive de la situation hospitalière dans l'ensemble du territoire a permis de donner des résultats bien plus positifs et le déconfinement va être validé dans tous les départements, si bien que selon les mots d'Édouard Philippe, "la liberté va redevenir la règle et l'interdiction l'exception".