La plateforme CMP se retrouvera bientôt sous certains modèles Fiat mais également chez d'autres marques du groupe FCA.

Comme vous n'êtes pas sans le savoir si vous suivez avec assiduité l'actualité automobile, le groupe italo-américain FCA et le groupe français PSA vont fusionner. Les deux groupes ont déjà dévoilé les contours de cette fusion ainsi que le futur nom de l'entité.

Évidemment, qui dit groupe dit aussi partage des technologies. Les marques actuellement sous le giron du groupe FCA vont ainsi, au fur et à mesure de leur renouvellement, se retrouver avec des technologies issues à la base du catalogue du groupe PSA. Notamment la fameuse plateforme modulaire CMP qui équipe actuellement les Peugeot 208 et 2008, le DS 3 Crossback ou encore l'Opel Corsa et le futur Mokka.

Cette plateforme peut accueillir des moteurs thermiques et électriques, ce qui laisse présager un profond renouvellement de certaines gammes à l'avenir, notamment du côté de chez Fiat ou encore de chez Alfa Romeo. Alfa Romeo qui souffre actuellement d'un plan produit pour le moins éparse et qui pourrait profiter de cette nouvelle plateforme pour étendre sa gamme et se renouveler sur des segments à volume, c'est-à-dire sur celui des citadines, abandonné depuis l'arrêt de la MiTo, ou encore celui des compacts, lui aussi délaissé après l'arrêt programmé de la Giulietta.

La synergie entre les marques du groupe PSA et FCA pourrait avoir lieu plus tôt que prévu. En effet, selon Autonews Europe, FCA a envoyé une lettre à ses fournisseurs fin juillet, leur demandant d'arrêter immédiatement toute activité de recherche et développement concernant les futurs modèles de segment B.

FCA aurait ainsi annoncé que les prochaines petites voitures de ses marques se baseraient sur la plateforme CMP. Ces modèles seront assemblés du côté de l'usine de Tychy, en Pologne, un site qui fabrique actuellement la Fiat 500 et la Lancia Ypsilon. FCA, ou Stellantis devrions-nous dire désormais, pourrait y fabriquer jusqu'à 400'000 modèles basés sur la plateforme CMP par an. Tout pourrait se mettre en place d'ici 2024, le temps que certaines marques comme Fiat ou Alfa Romeo se voient attribuer un plan produit solide pour l'avenir.