La palme d'or revient à la Ford Mustang GT dont le montant du nouveau malus représente plus de 80% de sa valeur.

Chaque année, le malus écologique grimpe crescendo. Cette année, il était plafonné à 20'000 euros, mais avec le nouveau barème qui sera instauré dès le 1er janvier 2021, le malus pourra atteindre jusqu'à 40'000 euros, oui, vous avez bien lu ! Et ce n'est pas terminé, car pour l'année 2022, le gouvernement le plafonnera à 50'000 euros...

Acheter une voiture un peu trop émettrice de CO2 peut donc coûter cher. Dès qu'elle rejette 131 g/km de CO2 ou plus, son propriétaire devra passer à la caisse pour s'acquitter du malus écologique. Alors oui, les petites motorisations sont encore épargnées, leur malus ne s'élève qu'à quelques centaines d'euros, mais dès qu'un véhicule revendique des rejets de 154 g/km ou plus, son malus passe à quatre chiffres. 

Mieux encore, les modèles rejetant plus de 225 g/km de COse voient infliger un malus de 40'000 euros. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, d'innombrables modèles sont concernés. Bien sûr, toutes les supercars sont touchés par le malus de 40'000 euros, mais dans cet article, ce n'est pas elles qui nous intéressent car leur prix d'achat est déjà très élevé. 

Ici, nous ciblons ces sportives dont le prix oscille autour de 100'000 euros et qui sont criblées par un malus de 40'000 euros (ou un peu moins) ! Vous avez hâte de les découvrir ? Les voici, et pour commencer, nous n'avons sélectionné que 10 modèles.