C'est l'histoire d'un concept qui pouvait se plier pour se garer n'importe où.

Au début des années 90, les constructeurs ont présenté divers concepts de petites citadines. En 1991, VW montrait la Chico qui a donné naissance à la Lupo. En 1994, les premières esquisses de la petite Smart sont apparues puis un an plus tard, Opel a fait sensation avec la Maxx.

La Renault Zoom a surfé sur cette vague, et contrairement aux concepts que nous avons cités, la Zoom est méconnue de nos jours. Elle a été présentée pour la première fois en 1992 lors du Mondial de l'Automobile de Paris.

Galerie: Renault Zoom (1992)

Elle mesurait entre 2100 mm et 2650 mm, d'où son nom "Zoom", qui fait référence à l'objectif d'un appareil à photo qui peut se déplier et se replier. La largeur de cette biplace était de 1520 mm. Comment la Renault Zoom pouvait changer de longueur ? Eh bien, tout se passait à l'arrière. Son train pouvait se rétracter vers l'avant de sorte que la Zoom soit moins grande et puisse se stationner n'importe où.

La Zoom de Renault était entraînée par un moteur électrique de 45 kW (61 ch) recyclable à 90%. Ce devait être la reine des villes, à l'image de la Smart qui a été lancée peu après. Les ingénieurs de Renault ont pensé à tout, même les portes de la Zoom s'ouvraient en élytre de sorte que les deux passagers puissent monter et descendre même quand leur voiture était stationnée dans un endroit très serré. 

La petite Renault voulait également charmer les clients par son contenu technologique. En effet, entre les deux sièges, il y avait un téléphone et même un système GPS Carminat au niveau de la console. Hélas, la Zoom n'a jamais été produite, mais on peut considérer que le Renault Twizy lancé en 2011 soit son descendant direct.