Une très longue carrière en politique ne l'a pas empêché de cultiver sa passion pour les motos et les voitures.

Après des jours de très fortes tensions et de controverses qui ne laissent pas présager d'apaisement, l'Amérique a enfin un verdict : Joe Biden est le 46e président des États-Unis.

Il est clair que ce ne sera pas parmi ses priorités vu la gravité des infections à COVID-19 aux États-Unis, mais la Maison Blanche le sait bien, puisque pendant 8 ans il a été le vice-président  de Barack Obama, Joe Biden devra faire de la place dans le garage présidentiel pour sa collection de voitures et de motos.

Un président "petrolhead" !

Malgré son soutien total au développement de la mobilité durable et sur le front de la baisse des émissions, Joe Biden n'est pas prêt à se passer de l'odeur de l'essence.

Sa participation à la fameuse émission américaine Jay Leno's Garage en 2016 est devenue célèbre. Biden y emmenait le célèbre présentateur américain à bord de sa Corvette Stingray de 1976, le gratifiant même d'un burnout comme pour prouver ses compétences au volant !

L'amour de Biden pour les voitures rapides, en particulier les Corvettes, n'est pas un secret. En 2014, il en a même fait une raison convaincante pour ne pas se présenter à la présidence du syndicat automobile United Auto Workers. "Il y a beaucoup de raisons de se présenter à la présidence, mais il y a une surtout une raison de ne pas se présenter à la présidence : j'aimerais mettre la main sur cette [Corvette] Z06 avec son 0-60 mph en 3,4 secondes".

L'ancien vice-président, âgé de 77 ans, se débrouille également très bien à moto : en 2015, il a participé, avec le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, et le chanteur Billy Joel, au défilé commémoratif du 11 septembre 2001, au guidon d'une Harley-Davidson Ultra Limited.

Cet épisode est même devenu célèbre parce que Biden s'est plaint à la fin du défilé qu'il ne pouvait pas rentrer chez lui à moto parce que les Secret Service censés le protéger s'y opposaient !

Mais le nouveau président américain n'aime pas seulement le V-Twin et les "vieilles américaines". La preuve : en 2018, Biden a été photographié tout sourire au guidon de la Suzuki Hayabusa de son coiffeur à Cincinnati, dans l'Ohio. 

Même le journal satirique The Onion s'est moqué de Biden le motard. En 2019, ils ont publié un article parodique sur sa moto de campagne, une Harley de 1979 avec une peinture à flammes qu'il aurait gagnée lors d'une course de dragster en 1981 contre l'ancien président de la Chambre, Tip O'Neill. De toute évidence, l'article est faux, car il s'agit de The Onion, mais s'il y a un petit bout de vérité, c'est bien cette attirance pour les belles mécaniques !

Moto et politique

Comme il a déjà été écrit, les premières actions du président porteront sur des questions plus urgentes, mais après les 4 années de présidence de Donald Trump, qui s'est fâché notamment avec Harley-Davidson en raison de l'imposition de droits de douanes, l'industrie américaine des motos pourra probablement pousser un soupir de soulagement.

Et preuve que le sujet des motos est bel et bien dans les pensées présidentielles, lors de sa campagne électorale, Joe Biden a voulu faire un arrêt de campagne au Musée national de la moto.