Il n'aurait pas apprécié son licenciement d'il y a plusieurs années.

Dans la nuit du 30 au 31 décembre 2020, l'usine de Mercedes-Benz de Vitoria (Espagne) a été attaquée par un individu de 38 ans. Cet homme connaît bien les lieux car il y a travaillé entre 2016 et 2017, mais il a été licencié par le constructeur allemand pour une raison inconnue. 

Mécontent, l'homme est passé à l'acte après plusieurs années pour se venger. Pour causer du tort à son ex-employeur, il n'a pas trouvé mieux que de voler un engin de chantier et de pénétrer dans l'usine de Mercedes-Benz en espérant faire des dégâts.

 

Le déséquilibré a réussi son coup. Après avoir parcouru quelques dizaines de kilomètres pour arriver à l'usine, il a enfoncé le portail d'entrée et s'est dirigé tout droit vers un parking servant à stocker temporairement les véhicules fraichement sortis des chaînes de montage. 

 

Se croyant dans un célèbre jeu vidéo, il a utilisé son engin de chantier (CAT 938M) pour détériorer tous les Mercedes-Benz Classe V qui s'y trouvaient. Selon la police locale, une cinquantaine de Mercedes-Benz Classe V ont été abîmés (la presse locale évoque 69 véhicules). Sur les photos qui circulent sur les réseaux sociaux, certaines fourgonnettes sont sur le toit, d'autres ont toute une partie de leur carrosserie pliée. 

Les agents de sécurité qui se trouvaient sur place ont dû utiliser leur arme de service pour stopper le forcené. Personne n'a été blessé, et l'homme a été arrêté par la police pour répondre de ses actes devant la justice. Les dégâts causés sont estimés à plusieurs millions d'euros. Le forcené risque de purger une peine de prison.