Si seulement Dacia pouvait le faire.

Alors qu'une nouvelle et quatrième vague de contagion au Coronavirus semble se profiler à l'horizon, il est un type de vacances qui semble plus que jamais tirer son épingle du jeu : le camping car. Si l'on peut évidemment trouver des véhicules équipés comme des maisons (jusqu'au garage intégré !), les camping cars bon marchés semblent être ceux qui attirent le plus. Et justement, nous en avons un nouveau à vous présenter : le Dacia Sandman.

Avant de déclencher chez vous un trop fort enthousiasme à la découverte de ce véhicule, nous devons vous prévenir : il ne s'agit pas d'un modèle en vente chez un quelconque concessionnaire de la marque roumaine, mais d'une création 100 % numérique de Colin Goodwin et Ben Summerell-Youde, deux journalistes d'Autocar, datant d'il y a quelques années.

Galerie: Dacia Sandman, camping-car bon marché

Ce véhicule était basé sur un Renault Trafic à empattement court, car le plus grand "est difficile à garer, et un toit haut c'est pratique mais ça veut dire que vous ne pourrez pas entrer dans certains parkings", selon les créateurs. De plus, le coût devait être maintenu aussi bas que possible.

Goodwin et Summerell-Youde ont opté pour le modèle à hayon afin de créer un espace couvert supplémentaire à l'extérieur du fourgon. Quant à l'intérieur, pas d'infodivertissement, mais simplement un support pour le smartphone du conducteur, suffisant pour naviguer et se rendre à l'endroit souhaité. 

Dacia Sandman, furgoneta camper barata

Bien sûr, la climatisation, le Bluetooth ou une simple radio sont de la partie, car c'est une chose de faire un camping-car bon marché, mais c'est une autre de ne pas avoir le strict nécessaire. Bien sûr, oubliez les cuisines complètes ou les armoires. L'arrière était simplement conçu pour créer une surface plane sur laquelle on peut poser deux sacs de couchage pour la nuit.

Parmi les options, il y a quand même une douche, quelques solutions de rangement et un petit auvent pour le hayon. Quant à l'extérieur, la galerie de toit et le porte-bagages arrière pour transporter deux vélos viennent s'ajouter à la couleur vert citron de l'ensemble. Les roues en acier sont celles qui étaient fournies en série.

Et le prix ? Goodwin et Summerell-Youde ont proposé un prix de 15 000 £, soit moins de 17 500 euros. Pas mal, n'est-ce pas ? Dacia devrait tenir compte de cette idée, car le secteur des camping-cars est de plus en plus rentable. 

Pour terminer, nous vous laissons avec une galerie de photos d'un autre camping-car vraiment économique, le Lada Niva de Lux-Form, que vous pouvez acheter, lui, en Allemagne, à partir de 29 990 euros.  

Galerie: Lada Niva camper de Lux-Form