Comme vous n'êtes sûrement pas sans le savoir, l'automobile est actuellement dans une phase de transition sans précédent, avec notamment l'avènement de l'électrification et tout ce que cela implique. Nous en avons d'ailleurs eu un aperçu à l'occasion du Salon de Munich, où certains se sont indignés du florilège de nouveautés insipides ou l'aspect esthétique d'une auto ne prime plus. Vaste débat.

Le Salon de Munich, ce fut aussi l'occasion de renouer le contact avec certains dirigeants de grands constructeurs, comme Markus Schäfer, le directeur de l'exploitation de Mercedes-Benz, qui s'est exprimé dans les colonnes de nos confrères de chez Autocar concernant sa vision de l'avenir de l'automobile, et de certaines carrosseries notamment.

Mercedes se pencherait donc actuellement sur l'avenir des breaks, mais pas seulement, puisque les cabriolets et les coupés sont aussi dans le collimateur du constructeur allemand, qui compte bien resserrer la vis et alléger son catalogue de produits.

Mercedes-Benz Classe E Cabriolet (2020)

"Les breaks, nous devons encore voir. Ce marché est sous pression, car de plus en plus de clients se tournent vers les SUV, et il ne reste que quelques marchés pour les breaks et les voitures familiales. Nous devons donc voir comment les ventes évoluent. Techniquement, c'est tout à fait possible de faire des breaks 100 % électriques, ce n'est pas un problème, mais il s'agit plutôt de voir comment ce segment se développe et comment il évolue", explique Markus Schäfer.

Il a également précisé que Mercedes se penche aussi sur l'avenir des coupés et des cabriolets : "Nous devons reconnaître que la demande concernant les cabriolets est en baisse dans le monde entier − la Chine n'est, par exemple, pas un marché pour les roadsters et il y a moins d'acheteurs en Europe qui optent pour un cabriolet, par rapport à il y a quelques années. Mais je pense que c'est un produit très attractif et émotionnel. Nous devrons également réfléchir quant à l'avenir des coupés."

La tâche est d'autant plus difficile que, selon lui, "il n'est pas si facile de construire un beau cabriolet électrique. C'est un vrai effort d'ingénierie – c'est tout un travail de conserver de belles proportions et de ne pas augmenter la hauteur de caisse avec une grosse batterie en dessous. Il y a déjà des voitures sur le marché, mais elles ne répondent pas à notre philosophie. Nous allons donc essayer de trouver quelque chose de mieux".

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!