Les pneus de nos voitures ont une longue histoire. Il existe en différentes tailles et en différentes formes, mais savez-vous que le pneus lumineux et colorés ont existé ? Pour les découvrir, il faut remonter le temps jusque dans les années 60. 

À cette époque, c'est Goodyear qui a eu cette merveilleuse idée. En plus de pouvoir être éclairés au moyen de 18 ampoules placées au centre de la route, ces pneus translucides pouvaient être teintés de diverses couleurs. L'idée était que le conducteur puisse changer ses pneus en fonction de son humeur. 

external_image

"Le pneu translucide de Goodyear peut être produit dans n'importe quelle couleur pour s'harmoniser avec la voiture... ou peut-être avec la nouvelle tenue de votre femme. Un jour, une femme peut dire à son mari : "Charlie, va changer les pneus. Je porte ma robe bleue ce soir.", a déclaré John J. Hartz en 1962, directeur du développement de Goodyear.

Pour ce faire, les ingénieurs de l'époque ont travaillé sur les pneus en néothane qui avaient la propriété d'être translucides. D'après Goodyear, outre leur aspect esthétique, ces pneumatiques s'inscrivaient dans le cadre d'une étude sur "la possibilité de créer des pneus qui pourraient aider à améliorer la visibilité par mauvais temps".

 

Si le projet a été abandonné une décennie plus tard, c'est bien à cause de la sécurité et de leur prix exorbitant. Les conducteurs étaient tellement captivés par cette lumière qu'ils oubliaient de regarder la route. Les pneus en néothane étaient aussi peu performants par temps de pluie et ne pouvaient pas résister aux freinages brusques (les pneus fendaient à cause de la chaleur). De plus, après quelques kilomètres d'utilisation, des saletés couvraient complètement les roues réduisant ainsi leur éclat et donc, leur intérêt.

Cette invention a notamment équipé une voiture qui a été restaurée et exposée à Genève en 2019. Il s'agit de la Golden Sahara II, l'un des premiers concepts de voiture autonome.