Lorsqu'il est question de compétition automobile, Peugeot est l'une des premières marques auxquelles on pense, quelle que soit la discipline. Des rallyes aux épreuves d'endurance, du rallye-raid à ses récents engagements dans le domaine de l'électrification, la marque au lion a contribué à écrire quelques chapitres du grand livre du sport automobile.

Une histoire à succès, rendue possible par l'engagement d'hommes et de femmes qui ont œuvré pour Peugeot Sport, la division compétition de la marque française, qui fête, en ce mois d'octobre, ses 40 ans d'existence.

Les débuts en rallye

Tout commence en octobre 1981, lorsque la direction générale de Peugeot demande à Jean Todt, alors copilote de Guy Frequelin chez Talbot, de créer un département sportif en interne pour coordonner les activités destinées à la compétition automobile chez Peugeot.

Le premier engagement sportif de l'escadron français remonte à 1984, avec des débuts dans le championnat du monde des rallyes avec la Peugeot 205 Turbo 16. C'était l'époque des légendaires voitures du Groupe B, des années magiques qui ont permis à Peugeot de remporter le titre constructeur en 1985 et 1986.

40 ans de Peugeot Sport
40 ans de Peugeot Sport

Du Dakar à Pikes Peak

Le décès du "Petit Prince", Henri Toivonen, le 2 mai 1986, marque le début de l'annus horribilis dans l'univers du rallye, qui conduit à la fin du Groupe B. Peugeot Sport réoriente son engagement en rallye-raid en modifiant la 205 T16 pour participer au Dakar. Ces modèles ont survolé les dunes, remportant le marathon africain de 1987 à 1990, avant de réitérer de 2016 à 2018 avec les 2008 DKR et 3008 DKR.

40 ans de Peugeot Sport
40 ans de Peugeot Sport

Parallèlement à son implication dans le Dakar, Peugeot Sport s'attaque à la légendaire montée de Pikes Peak, la course de côte américaine devenue célèbre sur le Vieux Continent grâce aux exploits d'Ari Vatanen et de sa 405 T16. Peugeot a gagné ici en 1988 et 1989, et de nouveau en 2013 avec Sébastien Loeb dans sa surpuissante 208 Pikes Peak.

Sur l'asphalte

Peugeot Sport s'est également engagé sur de nombreux circuits, où la marque a couru et remporté plusieurs championnats de voitures de tourisme. En revanche, son succès fut moindre en Formule 1, lorsqu'il fut motoriste de McLaren en 1994. Le constructeur équipera ensuite Jordan durant les deux saisons suivantes, avant de fournir son V10 à l'écurie Prost Grand Prix entre 1997 et 2000. Des expériences dans la discipline reine du sport automobile qui n'auront pas été couronnées de succès.

En revanche, aux 24 Heures du Mans, c'est une toute autre histoire, avec des succès en 1992 et en 1993 grâce à la Peugeot 905. En 2009, la 908 et son bloc diesel remporte l'épreuve mancelle et parvient à interrompre l'hégémonie d'Audi. Après dix ans d’absence en WEC, Peugeot s'apprête à y faire son retour d'ici l'année prochaine, probablement, avec le prototype hybride 9X8 en classe LMH (Le Mans Hypercar), un modèle qui associe un moteur thermique de 680 chevaux à un bloc électrique de 200 kW.

40 ans de Peugeot Sport

Les principales victoires de Peugeot Sport

  • Champion constructeurs WRC : 1985, 1986, 2000, 2001, 2002
  • Champion pilotes WRC  : 1985, 1986, 2000, 2002
  • Champion IRC (International Rally Championship) pilotes et constructeurs : 2007, 2008, 2009
  • Pikes Peak : 1988, 1989, 2013
  • 24 heures du Mans : 1992, 1993, 2009
  • Victoires au Paris-Dakar (désormais Rallye Dakar) : 1987, 1988, 1989, 1990, 2016, 2017, 2018
  • Champion Rallycross WRX constructeurs : 2015