Nous ne verrons sans doute jamais ce modèle sur nos routes, et avouons que c'est bien dommage.

Le 6 juillet dernier, vous n'êtes sans doute pas passé à côté de la présentation de la nouvelle Hypercar de Peugeot répondant à la nouvelle réglementation LMH. Ce modèle intervient quasiment deux ans après l'officialisation du retour de Peugeot aux 24 Heures du Mans, dix ans après la dernière apparition de la marque sur le mythique tracé de la Sarthe.

Avec sa nouvelle Hypercar, Peugeot casse les codes avec un travail aérodynamique particulièrement intéressant impliquant notamment l'absence d'aileron arrière. "Nous avons atteint un degré d'efficacité aérodynamique qui nous permet de faire sans cet élément", confirme Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport. "Mais ne me demandez pas comment ! Nous avons l'intention de garder ce secret aussi longtemps que possible."

Peugeot 9X8
La Peugeot 9X8 dans sa version destinée à la compétition.

La réglementation LMH fixe plus de libertés que la réglementation LMP1, grâce à une fenêtre de performance avec des limites maximales qui peuvent être atteintes concernant l'appui aérodynamique ainsi qu'une traînée minimum, ce qui permet à chaque constructeur de procéder presque comme il le souhaite tant qu'il se conforme au cadre défini.

Pour rappel, la Peugeot 9X8 est équipée d'un groupe motopropulseur hybride alliant un V6 bi-turbo de 2,6 litres de cylindrée développant la bagatelle de 680 chevaux et un moteur électrique de 200 kW sur l'essieu avant (272 chevaux). La puissance totale qu'elle pourra développer en piste sera toutefois limitée à 500 kW (soit 680 chevaux), conformément à la réglementation déjà en vigueur.

Nous le savons déjà, mais le règlement n'oblige pas les constructeurs à développer un modèle en petite série destinée à un usage routier. Sauf énorme surprise, Peugeot ne proposera donc pas de 9X8 "road legal", contrairement à Toyota qui développe un modèle dérivé de la GR010 déjà présentée, et qui répondra au nom de Toyota GR Super Sport. Cette future concurrente des Mercedes-AMG One et autres Aston Martin Valkyrie ne sera pas soumise à la limitation de puissance de son alter ego de compétition. La firme nipponne a déjà évoqué une puissance supérieure à 1000 chevaux lors de la présentation du concept.

Si nous n'aurons donc pas le droit à une supercar homologuée pour la route du côté de chez Peugeot, notre illustrateur maison s'est donc amusé à imaginer ce à quoi pourrait ressembler une version "raod legal" de la Peugeot 9X8. Concernant la motorisation embarquée, nous laissons libre cours à votre imagination, mais l'intégration du même groupe motopropulseur qu'en compétition, sans limite de puissance, comme la future Toyota GR Super Sport, ne serait sans doute pas une mauvais idée.

On imagine aussi bien les pilotes de la marque, à savoir Paul Di Resta, Loïc Duval, Mikkel Jensen, Kevin Magnussen, Gustavo Menezes et Jean-Éric Vergne, activement sollicités pour participer au développement de cette supercar destinée à une poignée de clients triés sur le volet. Mais pour le moment, ils se concentrent principalement sur la version qui prendra le départ des 24 Heures du Mans en 2023. Mais qui sait, peut-être que Peugeot changera d'avis ?