Les constructeurs chinois nous étonneront toujours. Dans la série des "copies chinoises", nous voulons vous présenter ce véhicule dévoilé il y a plusieurs années. Le Huansu C60 Hyosow, qui comme vous pouvez le voir, tente de ressembler au Lamborghini Urus. La copie est certes imparfaite, mais le SUV chinois tente de s'en rapprocher tant bien que mal avec une face avant "inspirée" de l'Italien et une signature en "Y" au niveau des feux arrière.

Si le modèle chinois essaye de mimer l'un des SUV les plus puissants au monde, sous le capot, c'est une tout autre histoire. Son constructeur n'a pas été en mesure de loger une motorisation aussi puissante que le crossover de Lamborghini. A la place du V8, les clients du Huansu C60 Hyosow devront se contenter d'un simple moteur quatre cylindres cubant à 1.5 et 2.0 L. Le premier ne développe que 150 ch et le second ne propose que 195 ch. Oui, nous sommes loin des 650 ch du Lamborghini : le compte n'est pas bon ! 

Galerie: Huansu C60 Hyosow

Le fabricant chinois espère se rattraper par des tarifs hypercompétitifs. Si le Lamborghini Urus démarre en France à plus de 250 000 euros, le Huansu C60 Hyosow est bien moins cher. Dans son pays d'origine, il est proposé entre 100 000 et 150 000 yuans, soit entre 14 100 et 21 000 €. On peut le considérer comme le Lamborghini Urus du pauvre, à moins qu'un autre constructeur chinois ne décide de produire un modèle plus proche d'apparence du SUV de la marque au taureau. 

Il est possible de faire beaucoup mieux, ce qui n'est pas du goût de Lamborghini qui préfère se passer de ce genre de copie. À notre connaissance, la marque n'a pas intenté un procès en justice à ce constructeur. Le constructeur de Sant'Agata Bolognese a mieux à faire. Il prépare en autre l'arrivée de la version restylée de l'Urus qui engendrera à son tour de nouvelles copies en provenance de l'Empire du Milieu.

Galerie: Huansu C60 Hyosow