La Smart #1 arrive sur le marché des SUV urbains 100 % électriques et elle risque de faire de l’ombre à pas mal de ses concurrentes sur ce marché. Il est loin le temps où une Smart se résumait à une toute petite citadine deux places.

De par son gabarit et ses capacités, la Smart #1 est une concurrente directe des Peugeot e-2008, DS 3 E-Tense ou encore du Kia e-Soul. Le tour de force de ce nouveau modèle est simple : proposer de bons équipements, de la performance et un prix contenu, en tout cas si nous le comparons à ses concurrents. Trois versions sont proposées dans la #1, la Pro+ à partir de 39 990 euros, la Premium à 43 490 euros, la Launch Edition 44 790 euros et la Brabus 47 490 euros.

La Smart est certes un peu plus chère de quelques centaines d’euros par rapport à ses concurrentes, mais bien plus performante. À titre de comparaison, une Peugeot e-2008 et une Hyundai Kona Electric coûtant respectivement 38 750 et 36 900 euros et délivrent une puissance maximale de 136 ch. Plusieurs motorisations seront surement proposées par la suite, mais pour l’heure, la puissance annoncée est de 272 ch, et l'autonomie de 440 km.

smart #1 Brabus

L’avenir est au tout électrique chez Smart

Aujourd’hui, le temps est à l’électrique. Quand tous les constructeurs annoncent la totalité de leur voiture en électrique vers la fin des années 2020, début 2030, Smart annonce lui, une conversion au 100 % électrique dès aujourd’hui.

Avec le Smart #1, nous assistons au renouveau de la marque après que Daimler ait vendu 50 % de ses actions au groupe chinois Geely. La Smart #1 est donc la première voiture issue de cette alliance.

Les précommandes de la Smart #1 débuteront au mois d’octobre 2022, pour des livraisons prévues en début d’année 2023.

Galerie: Smart #1 (2022)

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!