Le Polestar 4 a été dévoilé en début de semaine, lors du salon de Shanghai. Au-delà de son design élégant, le crossover présente un certain nombre de caractéristiques techniques destinées à séduire les consommateurs du marché des véhicules électriques.

L'une de ces caractéristique est l'absence de lunette arrière : la carrosserie du hayon s'étend jusqu'à l'extrémité du toit, qui est en verre photochromique. Ce design a été présenté pour la première fois pour le concept Polestar Precept, en 2020. À noter qu'il n'y a pas de rétroviseur intérieur non plus. 

En lieu et place de la vitre arrière et du rétroviseur, Polestar a choisi d'équiper son crossover d'un écran haute définition qui affiche en temps réel des images de l'arrière, capturées par une caméra montée sur le toit.

Pourquoi cette décision ? Selon la marque suédoise, l'affichage numérique améliore la sécurité, en particulier la nuit. Il est à noter que l'écran peut être désactivé en appuyant sur un bouton afin que le conducteur puisse voir les passagers arrière. Thomas Ingenlath, PDG de Polestar, a déclaré :

"La suppression de la vitre arrière constitue une amélioration fonctionnelle incroyable. La nuit, on ne voit pas seulement deux petits points dans le rétroviseur, mais bien plus. Et vous pouvez également regarder vos enfants à l'arrière en appuyant sur un bouton."

Galerie: Polestar 4

Le Polestar 4 se situe entre la berline Polestar 2 et le SUV Polestar 3 en termes de taille et de prix. Le crossover électrique est disponible en version à un ou deux moteurs. La seconde, avec une plus grande autonomie, développe 544 ch, ce qui en fait la voiture de série la plus rapide de la marque. La version à moteur unique produit 272 ch et se fixe un objectif d'autonomie de près de 500 km.

La production du crossover commencera en Chine en novembre et son prix de lancement sera de 60'000 dollars (54'780 euros au taux de change actuel).

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!