Une nouvelle hypercar est en route et elle risque de faire parler. Il s'agit de la 777 Hypercar, un véhicule consacré à la piste et créé par le nouveau constructeur 777 Motors, dirigé par Andrea Levy, le président du Milano Monza Motor Show.

La 777 est une machine née d'un partenariat entre plusieurs constructeurs, chacun étant capable de créer l'une des voitures les plus exclusives (et incroyables) au monde. Voici donc tous les secrets de cette hypercar.

Une vraie pistarde

Conçue exclusivement pour la piste, la 777 Hypercar est le fruit de l'excellence en matière d'automobile italienne, à commencer par Dallara, responsable de l'ingénierie et de la production aérodynamique.

777 Hypercar, photos en direct

Le fabricant a été rejoint par Gibson Technology pour le moteur et Sparco pour créer une ligne de vêtements exclusive. Le design de la voiture, cependant, est venu du crayon d'Umberto Palermo Design et Levy en est très satisfait.

"Je lui ai demandé de cacher les performances monstrueuses de la 777 Hypercar et je dirais qu'il l'a très bien fait, en adoucissant ces lignes que l'on a l'habitude de voir sur les voitures qui courent les 24 Heures du Mans. Le look rappelle à présent une hypercar de route."

Une Hypercar axée sur la légèreté

Construite sur un châssis monocoque en carbone, la 777 Hypercar de seulement 900 kg s'appuie sur une aérodynamique sophistiquée pour l'aider à générer 2100 kg d'appui à une vitesse de 370 km/h. Cette voiture est capable de résister à une accélération latérale allant jusqu'à 3,5 et 4,0 g.

"Je suis un adepte fréquent de la piste, à la fois pour regarder les courses et pour piloter mes voitures. Qu'ai-je découvert au fil des années ? Que la légèreté est l'une des clés pour s'amuser, aller vite et profiter d'une voiture. La légèreté permet en fait une continuité des performances… Mon objectif était de créer une voiture qui ne pesait pas plus de 900 kg."

L'hypercar italienne n'est donc pas née d'une idée de puissance, mais de poids. "À ce stade, l'hybride n'aide pas", explique Andrea Levy. "De toute façon j’ai toujours préféré le moteur atmosphérique, une vraie voiture de sport doit avoir au moins un V8."

777 Hypercar, photos en direct

C’est donc un V8 atmosphérique de 4,5 litres développant 730 ch à 9 000 tr/min qui propulse la 777, sans aucune forme d’électrification. Mais il y a tout de même un œil sur la durabilité car le huit cylindres fonctionne avec des carburants synthétiques, ce qui permet une diminution de 65% des émissions de CO2.

Cette voiture est extrême jusqu’au bout : la piste est son terrain de chasse, elle ne possède pas de plaque d'immatriculation, et surtout, elle ne subit aucune réglementation pour limiter ses performances.

"Dès le départ, j'ai dit aux ingénieurs de Dallara et Gibson que nous ne respecterons aucune réglementation. C'est un concept difficile à comprendre, ne pas avoir de limites fait parfois peur. La voiture est dérivée de modèles qui courent en endurance, avec un châssis homologué FIA LMP2."

"J'ai demandé : 'Quel est le plaisir de conduite maximum pour les passionnés de voitures ?' Ne pas suivre le règlement nous permet d'être plus libres et d'avoir plus de performances. La pole position des 6 Heures de Monza cette année était de 1:35.358, la 777 le fait en 1:33."

C’est donc une voiture de course pure et authentique qui, à première vue, ne manque de rien. Ne pas avoir à suivre les règles de certains championnats fait en effet de la 777 Hypercar un véhicule unique. 

"Les performances en sport automobile ne se sont pas améliorées ces dernières années. Pourquoi d’après vous ? Mon approche est complètement différente parce que je ne cours pas. Et si je ne cours pas, tout ce qui est sur le marché ne vaut rien, car il est conçu pour favoriser ceux qui suivent."

Une édition limitée

La 777 Hypercar est extrême dans tous ses aspects, même à l’arrêt. Seuls sept exemplaires seront produits et chaque propriétaire recevra une formation pour tirer le meilleur parti des performances de la voiture. De plus, chaque client aura la possibilité de s'entraîner au volant du simulateur Dallara à Varano de Melegari, en Italie, et à Indianapolis. Et pour poursuivre la formation directement depuis chez eux, ils recevront un simulateur professionnel équipé du même siège que la 777, d'une valeur de 100 000 €.

777 Hypercar, photos en direct

Ce simulateur spécial "maison" est construit sur un châssis Dallara et est capable de reproduire avec précision le comportement de la véritable voiture. A noter que l'équipement de la voiture comprend également un kit de course de Sparco et un casque qui permettent une communication en temps réel entre le pilote, les ingénieurs et les mécaniciens lors des journées sur piste.

Des journées de piste qui se feront à Monza, où les sept hypercars auront leur espace dédié à l'intérieur de l'Autodromo, avec sept événements par an organisés pour les propriétaires. Fondamentalement, les 777 seront gardés sur la piste, où elles seront soignés et choyés, pour être prêtes à être lâchés à tout moment. Mais les propriétaires qui le souhaitent pourront aussi les ramener chez eux.

Un regard l'avenir

En parallèle, la marque va construire la 777 Hypercar Unit-000, la version expérimentale qui deviendra une sorte de laboratoire sur roues équipé des dernières technologies de conduite autonome, d'aide à la conduite par IA et de coaching virtuel.

La voiture sera construite en collaboration avec Polimove, Ascari et Indy Autonomous Challenge. De plus, un nouveau centre de recherche international sera construit pour produire cette super voiture de sport expérimentale, qui accueillera et utilisera des clusters d'ingénierie et des universités du monde entier dans une collaboration open source.

Où voir l'hypercar 777 ?

L'hypercar italienne peut être découverte en direct au 777 Motors Lounge, un espace multimédia ouvert qui peut être visité sur rendez-vous et qui est situé à l'Autodrome de Monza, à côté de la statue de Juan Manuel Fangio.

Galerie: L'Hypercar 777