L'histoire se répète, mais dans des circonstances différentes : la première Skoda Superb des temps modernes (2001) était en grande partie une version longue de la Volkswagen Passat de l'époque. 23 ans plus tard, la nouvelle Passat Variant est en grande partie basée sur la quatrième génération de la Superb et sort avec elle des chaînes de montage en Slovaquie.

Aujourd'hui, les concepteurs de la Skoda Superb reviennent sur le développement de la berline, qui est même devenue la voiture présidentielle de la République tchèque. Les travaux sur la cousine de la Passat B5 ont commencé en 1995 et la Volkswagen est arrivée sur le marché en 1996.

Skoda Superb (2001-2008)

Peu de voitures ont eu le droit à un tel traitement.

Avec la Superb I, Skoda est revenu après une longue période à la classe des automobiles de luxe. La toute première Superb équipée de moteurs six et huit cylindres a été construite entre 1934 et 1949. "Cela a été une surprise pour moi et j'y ai vu un geste courageux", se souvient Jiri Hadascok, alors stagiaire et aujourd'hui coordinateur du design extérieur chez Skoda, qui fut impressionné par le design

Objectif : se démarquer

Une équipe internationale dirigée par Dirk van Braeckel a développé l’aspect extérieur de la voiture et le Tchèque Zdenek Cibulka était également présent. Il se souvient : 

"À l'époque, les voitures européennes utilisaient des lignes et des proportions simples, clairement lisibles, belles et équilibrées, c’était la tendance à l'époque." 

Mais cela a aussi conduit à une certaine monotonie, dont la Superb I était censée se démarquer. La première génération de la Superb moderne a marqué l'entrée dans un nouveau segment. Les clients Skoda pouvaient désormais acheter une voiture plus grande et plus confortable qu'auparavant, car la Superb I était basée sur la version longue de la Passat B5 destinée à la Chine, étirée de dix centimètres.

Skoda Superb (2001-2008)

Le croquis de la Skoda Superb (1996).

Au printemps 2001, la version de pré-production fait ses débuts au Salon de l'automobile de Genève, et la Superb I est arrivée sur le marché fin 2001. Un an plus tard, la Skoda Tudor (de 1946 à 1952, il y avait la 1101 Tudor éponyme, également un jeu de mots avec "Two Door"), montrait à quoi aurait pu ressembler une élégante version coupé, une nouvelle fois à Genève. Malheureusement, cette version n'a pas été produite en série.

Luxueuse et efficace

La Superb I combine le meilleur des deux mondes. Lorsque cela était judicieux, elle a utilisé des pièces et des systèmes éprouvés de Volkswagen. Des solutions spécifiques ont également été développées spécifiquement pour le modèle. L'une des premières caractéristiques astucieuses était le compartiment à parapluie dans la portière du véhicule. C’est encore aujourd’hui une caractéristique de la Superb.

Dans la première génération, le parapluie était rangé dans la porte arrière. Avec le recul, l'équipe de conception reconnaît également que le détail du parapluie était une cerise sur le gâteau révolutionnaire, la preuve que la Superb I était déjà une voiture de luxe.

Skoda Superb (2001-2008)

Mis à part le volant, l'intérieur n'a presque pas pris une ride.

Avec son immense espace intérieur, ses matériaux luxueux, sa sécurité robuste et ses moteurs puissants, la Superb I offrait également le meilleur du confort, une véritable berline à tous égards. "C'est une voiture totalement simple, un compagnon fidèle qui offre également beaucoup de plaisir de conduite", résume le concepteur automobile Zdenek Cibulka.

Alors, peut-on parler d’un classique du futur ? Absolument, car en raison de l'absence de break, seules 136 000 Superb I ont été construites en 2008. La berline elle-même est actuellement disponible à très bas prix en tant que modèle haut de gamme avec 2,8 V6 et 193 ch. D’ailleurs, le moteur d'entrée de gamme était un moteur atmosphérique de 2,0 litres développant 115 ch, mais de nombreux clients ont choisi les unités TDI.

Galerie: Skoda Superb (2001-2008)