Lorsque l'on parle de défaillance d'un roulement de bielle, la première chose qui vient à l'esprit est la destruction instantanée et catastrophique qui se produit dans un moteur, sans aucun signe avant-coureur. Mais parfois, la défaillance d'un roulement peut se produire au fur et à mesure, au point qu'un moteur peut fonctionner pendant des milliers de kilomètres avant d'exploser. C'est exactement ce qui est arrivé à ce moteur Volvo.

Éric, de la chaîne YouTube I Do Cars, a récemment mis la main sur ce quatre cylindres en ligne turbo de 2,0 litres hors d'usage, et l'a démonté pour voir exactement pourquoi il était tombé en panne. Selon le vendeur, il a été retiré d'une Volvo XC60 2015 qui avait besoin d'un moteur de remplacement. Quoi que cache ce moteur, ce n'est pas bon.

De l'extérieur, ce moteur semble normal. Il n'y a pas de trou dans le bloc ni de signes extérieurs de surchauffe. L'inspection de la culasse révèle la présence de vernis et de carbone, rien d'anormal pour un moteur à injection directe avec un tel kilométrage. Mais en y regardant de plus près, Eric découvre une fine couche de pâte argentée dans les creux de la culasse, ce qui indique une usure des roulements.

Cette pâte métallique fine se retrouve également dans le carter d'huile une fois qu'Eric a retiré ce dernier du bloc. Selon lui, ce moteur a probablement fonctionné pendant un certain temps avant de tomber en panne, ce qui a donné au matériau des roulements tout le temps nécessaire pour s'user et causer des dégâts au reste du moteur.

À un moment donné, les roulements en ont eu assez et se sont rompus, tournant sur le vilebrequin et détruisant définitivement le moteur. Les roulements du troisième cylindre ont même tourné l'un sur l'autre, causant une grave destruction. Eric a regardé un peu plus loin et a trouvé de gros morceaux de métal dans le tube d'aspiration d'huile. Nous sommes persuadés que ce moteur fonctionnait très bien jusqu'au moment fatal où les roulements ont lâché.