Il est vrai qu'avec un simple moteur boxer 2.0 litres développant 200 chevaux, la Toyota GT86 n'est pas le monstre de puissance que l'on pourrait croire au premier abord. Il a donc fallu remédier à tout cela, et quoi de mieux qu'un tuner Australien tel que Street FX pour dévergonder la petite sportive japonaise ? Oui, mais là ils y ont peut-être été un peu fort. En effet, les ingénieurs ont repris le moteur de la Nissan GT-R, un V6 3.8 litres de 545 chevaux, en y apportant quelques modifications dont la cylindrées qui passe désormais à 4100 cm3 et un kit Turbo GT1000 HKS.

Lire : Toyota Supra 2018 : quelques précisions mécaniques

L'objectif des ingénieurs est simple : obtenir plus de 1000 chevaux distribués sur les roues arrière une fois le travail terminé sur le moteur, mais également au niveau des différents éléments comme les trains roulants, les amortisseurs ou encore les freins. Comme nous le montre la galerie photo ci-dessous, le travail est fantastique avec un moteur qui arrive tout juste à entrer sous le capot de la petite GT nipponne, même s'ils ont du ruser en raison d'un capot d'origine trop incliné vers l'avant et donc impossible à fermer. Le moteur a finalement été implanté plus bas afin qu'il entre entièrement.

D'autres éléments ont été modifiés avec une boite de vitesses d'origine qui a directement été remplacée ne pouvant encaisser cinq fois plus que la puissance d'origine. De ce fait, une nouvelle boite séquentielle à six rapports a été ajoutée, elle est issue des mêmes fournisseurs que certains des meilleurs supercars actuels. Nous espérons bien évidemment très prochainement la voir sur piste afin d'entendre ses vocalises et pourquoi pas rivaliser la Toyota GT86 de Ryan Tuerck équipée d'un moteur Ferrari !

Toyota GT86 avec un moteur de Nissan GT-R Street FX