Une vraie concurrente de la Renault Twingo ?

Lancé en 2005, le trio Peugeot 108 (initialement 107) / Citroën C1 / Toyota Aygo se renouvelle avec une seconde génération lancée après 9 ans de carrière. L'occasion de revoir entièrement le look et les prestations de ces "triplettes", qui adoptent chacune une personnalité propre, afin de s'attaquer à la reine du segment, la Renault Twingo.

Lire aussi:

Bien qu'elles soient en réalité techniquement des Toyota, le rhabillage est réussi et la marque au lion a tenu à offrir à sa petite 108 un vrai look de Peugeot, et à ajouter de nombreuses possibilités de personnalisation intérieure et extérieure, qui plairont sans aucun doute à la gente féminine qui représente 80% de la clientèle de ce modèle. Le groupe PSA a en outre apporté une motorisation maison, le trois-cylindres essence 1.2 PureTech de 82 chevaux, que l'on retrouve sur notre modèle à l'essai aujourd'hui.

Un vrai look de Peugeot...

Niveau look extérieur, le maquillage maladroit de l'Aygo que proposait l'ancienne 107 est désormais de l'histoire ancienne : Peugeot a repris les choses en main et a apporté sur la nouvelle 108 un design inspiré des dernières productions de la marque. Et cela se remarque dès le premier regard : sur la face avant, cette Peugeot 108 a vraiment l'air d'une Peugeot 308 plus compacte !

En effet, on y retrouve les différents éléments caractéristiques de cette dernière : les feux avant façon pupille de félin avec sa signature lumineuse spécifique, la calandre chromée, le capot nervuré et son emblème du lion posé à son extrémité, ou encore ses crosses chromées entourant les projecteurs antibrouillard. Le profil reste semblable à sa cousine C1 (l'Aygo propose un look bien plus différenciant), tandis qu'à l'arrière, nous retrouvons une signature lumineuse caractéristique à Peugeot avec les trois griffes rouges du lion.

Essai Peugeot 108 Top ! (2016) - 1.2 PureTech 82

Et un intérieur... de Toyota

A bord, difficile de reconnaître la contribution du groupe PSA si ce n'est le badge Peugeot posé sur le volant... Pour le reste, c'est bien Toyota qui a eu la responsabilité de concevoir cet intérieur, plutôt accueillant pour ses occupants avec un espace à bord généreux malgré son petit gabarit. Le coffre n'est pas en reste avec un volume de 196 litres, pouvant passer à 780 litres une fois la banquette arrière rabattue : une capacité modeste certes, mais tout à fait raisonnable pour en faire une citadine pratique au quotidien.

Sans surprise, en ce qui concerne la qualité perçue, les plastiques durs sont bien au rendez-vous, mais la présentation est toutefois assez correcte, et l'ensemble est solide et représente un progrès incontestable par rapport à la précédente génération, à la finition sommaire. On y retrouve toujours la couleur de la carrosserie visible sur les portières, afin d'apporter un peu de couleur à cet habitacle et compléter les nombreuses possibilités de personnalisation (garnissages, couleurs de la planche de bord et stickers divers et variés).

Au centre de la console centrale se trouve un écran tactile de 7 pouces qui commande un système multimédia embarqué, offrant notamment la connectivité Bluetooth, ainsi que la navigation GPS en option : Peugeot a en effet corrigé le tir car les premières versions de la 108 ne proposaient pas cette possibilité. Pour le reste, notre modèle d'essai est une 108 "Top!", appellation qui désigne les versions découvrables dotées d'un toit en toile permettant de rouler les cheveux au vent, particulièrement agréable pour profiter du soleil en ville.

Essai Peugeot 108 Top ! (2016) - 1.2 PureTech 82

Une petite citadine volontaire

Techniquement, cette nouvelle 108 récupère la plateforme de la 107, avec toutefois des modifications améliorant le comportement et le confort. En ville, cette petite citadine est très maniable grâce à son rayon de braquage court ainsi que la souplesse de sa direction. Pour les manœuvres, on regrettera toutefois l'absence de capteurs de stationnement à l'avant ainsi qu'à l'arrière, mais ses dimensions compactes ainsi que la caméra de recul disponible en option vous faciliteront la vie au quotidien.

En ville, le toit en toile découvrable de notre version d'essai vous permettra de profiter du soleil sans trop de turbulences grâce à un saute-vent intégré, mais à plus haute vitesse, il vous faudra de préférence le fermer, d'une simple pression sur un bouton situé au niveau du plafonnier. Une fois sur la route, et malgré la présence de cette capote en toile, l'insonorisation est assez soignée, et la sonorité assez rauque de sa motorisation trois-cylindres ne sera pas un calvaire pour vos oreilles.

Et pour les plus longs trajets, la Peugeot 108 ne démérite pas : grâce à sa grande légèreté (865 kg), elle permet de bonnes reprises et accélérations, avec un 0 à 100 km/h effectué en 10,9 secondes, un chiffre tout à fait correct pour une petite citadine. Toutefois, ce n'est bien sûr pas une sportive, et elle s'appréciera plus sur des trajets calmes où son comportement est sain et rassurant, malgré une légère prise de roulis qui n'est pas désagréable pour autant. La boîte manuelle à cinq rapports est quant à elle bien étagée, bien que les rapports paraissent parfois longs : un choix probablement volontaire pour économiser quelques grammes de CO2...

Essai Peugeot 108 Top ! (2016) - 1.2 PureTech 82

En conclusion

Véritable citadine au style plutôt attachant, cette 108 est plus une Toyota qu'une vraie Peugeot, ce qui se remarque surtout à l'intérieur, avec une présentation moins soignée qu'une Twingo qui est sa principale rivale. Toutefois, les prestations routières sont au rendez-vous, avec un comportement sain et une bonne maniabilité en ville, le tout à un prix plutôt raisonnable.

Au niveau de la consommation de carburant, nous avons relevé en moyenne 6,5 litres/100 km sur un parcours mixte. Un chiffre plus élevé que les 4,3 litres annoncés par le constructeur, mais qui n'est pas une surprise étant donné l'architecture à trois-cylindres de sa motorisation, dont la consommation réelle est souvent moins élogieuse que sur le papier.

Au niveau des tarifs, il vous faudra compter sur un prix d'entrée de 10'350 € pour une 108 Access équipée du moteur 1,0 l VTi de 68 chevaux couplé à la boîte mécanique à 5 rapports. Notre modèle d'essai, une 108 Top! Allure dotée du bloc 1,2 l PureTech de 82 chevaux, est affiché à partir de 15'900 €, hors options.

Photos : Tran Ha / Motor1.com

 

 

Points positifs

Points négatifs
Design extérieur et nombreuses possibilités de personnalisation Présentation de l'habitacle, plus Toyota que PSA
Richesse des équipements Système multimédia vieillissant
Confort et insonorisation corrects Manque de capteurs de stationnement (caméra de recul disponible en option)

Peugeot 108 Top! Allure - 1.2 PureTech 82 BVM5

Motorisation Essence PureTech, 3-cylindres en ligne, 1199 cm³, injection multipoints
Puissance 82 chevaux / 116 Nm
Transmission Boîte manuelle à cinq rapports
Type de transmission Traction avant
0-100 km/h 10,9 secondes
Vitesse de pointe 170 km/h
Poids 865 kg
Volume de coffre 196 litres / 780 litres
Places 4
Economie de carburant Urbain : 5,4 l/100 km / Extra-urbain : 3,7 l/100 km / Mixte : 4,3 l/100 km
En vente 2014
Prix de base 10'350 €
Prix de la version testée 15'900 €

Essai Peugeot 108 Top! 2016

Photo: Tran HA