La Japonaise a su rester discrète, mais elle a bien vieilli...

Plus rapide qu'une Golf GTI, plus rare que la plupart des Ferrari et avec les avantages d'une transmission intégrale, la 323 Turbo des années 1980 fait une proposition vraiment unique à un prix relativement avantageux.

Combien débourser

  • A restaurer : 2'800€-4'500€
  • Bon état : 5'700€-7'000€
  • Concours : 8'000€-9'000€
  • Exemplaire le plus cher vendu aux enchères : 11'500€

Tour d'horizon

Praticité ★★★★
Coûts d'entretien ★★★★
Pièces de rechange ★★★
Accessibilité travaux ★★
Investissement ★★
Désirabilité ★★

La cinquième génération de la 323, l'incarnation de longue date de l'entrée de gamme de Mazda, a été commercialisée en 1985. Bien qu’il s’agît d’une bonne voiture de tous les jours offrant une conduite sans soucis aux familles disposant d’un petit budget, elle se différenciait peu du reste du marché. Excepté pour sa variante 4x4 turbocompressée.

Mazda envisageait de s'attaquer au rallye pour la saison 85 et a décidé que la nouvelle 323 serait la plate-forme idéale pour le faire. Celle-ci était équipée du moteur 1.6 litre à 16 soupapes, dont la puissance était poussée de 108 à 148 chevaux (138 chevaux pour les variantes US). Cette 323 spéciale était également dotée de quatre roues motrices en standard, avec des voies élargies et une suspension grandement améliorée afin de mieux faire face à la puissance supplémentaire.

Une garniture intérieure sur mesure, et un kit de carrosserie sport ont complété l'ensemble, mais le modèle reste une vraie "Q-car"  par rapport aux "hot hatch" au style agressif qui fleurissent sur nos routes aujourd'hui. Une version modifiée de manière adéquate a couru avec un certain succès en rallye en Groupe A entre 1986 et 1991, obtenant pour meilleur résultat un troisième rang dans sa catégorie dans la saison 1989.

Mazda 323 Turbo 3

Moteur

Le moteur quatre cylindres en ligne turbo est basé sur 1,6 litre à 16 soupapes à double arbre à came en tête, utilisé de manière standard sur plusieurs Mazda ainsi que des voitures rebadgées Ford des années 80 et 90. Des pièces sont encore disponibles et les moteurs ont tendance à être fiables s'ils sont régulièrement entretenus.

Les courroies de distribution doivent être changées régulièrement et, selon les spécialistes, certaines voitures pourraient être endommagées lors d’un changement de courroie en raison d’un vice de fabrication. Il est peu probable que ce problème se produise à ce stade.

Certains propriétaires peuvent avoir équipé leur véhicule avec un nouveau système d'échappement, des logiciels de performance et d’autres modifications au fil des ans. Cependant, bien que le moteur puisse supporter un supplément de puissance, il est préférable d'éviter les exemplaires trop modifiés.

Boîte de vitesses

La boîte de vitesses était une unité manuelle à cinq vitesses et, selon certains spécialistes, pas particulièrement robuste. Les reconstructions sont courantes sur les voitures à kilométrage élevé, et l'embrayage a tendance à être soumis à de nombreuses contraintes, grâce au couple supplémentaire généré par le moteur turbo.

Vérifiez si l’arbre de sortie arrière a un jeu excessif, cela pourrait signifier que le roulement est sur le point de se détacher.

Suspension et freins

La 323 Turbo présente une suspension entièrement mise à jour, avec des ressorts plus solides et des amortisseurs améliorés par rapport à la 323 standard. La voie est plus large et le système à quatre roues motrices est également unique en son genre.

En dehors des fixations en caoutchouc fissurées, les amortisseurs qui fuient et les ressorts corrodés que l'on retrouve sur la plupart des voitures de plus de 30 ans, la suspension est robuste et ne devrait pas nécessiter de travaux sur des exemplaires bien entretenus.

Les freins sont à disques à l'avant et à l'arrière, et les plaquettes sont faciles à trouver. Changer les disques avant demande toutefois beaucoup de travail, car ils sont situés derrière les moyeux de roues avant et difficiles à atteindre.

Mazda 323 Turbo 2

Carrosserie

L'historique du kit de carrosserie peut difficilement être vérifié, assurez-vous donc qu’il est intact. La majeure partie du reste de la carrosserie est partagée avec d'autres modèles 323, ce qui facilite la recherche de ces panneaux.

La rouille est un problème sur ces voitures, vérifiez donc les zones problématiques habituelles comme autour des cadres de porte et surtout autour du hayon arrière où celui-ci rencontre la vitre de la fenêtre. Des trous de drainage bouchés autour du dessous des portes peuvent également engendrer de la corrosion.

Intérieur

Mis à part les sièges avant sport avec leurs sections d'appui-tête étroites et quelques différences de finition mineures, l'intérieur est en grande partie semblable à celui d'un 323 standard. La plupart des voitures encore en activités devraient avoir bénéficié d'un entretien correct, mais assurez-vous que tous les systèmes électriques fonctionnent correctement.

Les plastiques du tableau de bord et de la console centrale sont durs et bon marché, comme on peut s'y attendre, mais, mis à part leur propension à se briser, les lattes d'aération doivent résister à des années d'utilisation.

Histoire

1985 : La cinquième génération de la Mazda 323 est lancée au niveau mondial

1989 : Arrivée de la sixième génération de la 323, principalement en vue des marchés émergeant, même si les voitures plus anciennes (excepté les variantes turbo) demeurent en production dans certains marchés jusqu'en 2004.

5000 Mazda Turbo 4x4 ont été construites à travers le monde.

En conclusion

Très peu de Mazda 323 Turbos ont survécu aux quelque 30 années écoulées depuis leur introduction sur le marché local. Par conséquent, être pointilleux n’est pas un luxe auquel vous pouvez vous adonner. Celles qui sont mises en vente sont bien entretenues pour la plupart. Aux États-Unis, par exemple, 1243 Turbo 4x4 ont été vendues sous le nom de 323 GTX. En raison des prix généralement faibles, il est préférable de rechercher un exemplaire déjà en bon état plutôt que d’essayer de restaurer un exemplaire moins cher mais moins fringant.

Sorti à un moment où les berlines à quatre roues motrices turbocompressées n'étaient pas spécialement dans la tendance, la 323 Turbo était bien en avance sur son temps. En dépit de ses charmes indéniables, son look sobre et ses équipements loin du premium ont maintenu sa valeur à un niveau assez bas. Même les meilleurs exemplaires demeurent dans le domaine des classiques abordables.