Olaf Manthey, le respecté directeur du Manthey Racing, et figure incontournable de l'endurance en Allemagne, tire la sonnette d'alarme quant à l'escalade des performances des GT3, estimant que les vitesses atteintes sur le circuit de la Nordschleife posaient un problème de sécurité.

La bataille pour la suprématie fait rage dans les compétitions de GT3, des championnats qui rencontrent un succès grandissant dans de nombreux pays – excepté en France -, et où les constructeurs s'impliquent de plus en plus au fil des années, investissant des sommes considérables pour rendre leurs GT3 encore plus performantes.

Dans sa dernière chronique dans le magazine VLN Racing News, Olaf Manthey, le directeur du Manthey Racing, et partenaire de longue date de Porsche, a expliqué pourquoi cette escalade était dangereuse.

Voir : VIDEO - Pagani Huayra BC - Un nouveau record en vue sur le Nürburgring

"L'aérodynamique des voitures fait depuis longtemps l'objet d'une escalade", explique-t-il. "D'année en année, et de modèle en modèle, les voitures de GT3 ont été développées massivement, et de manière agressive en termes de performances aérodynamiques, et bien au-delà de ce qui est raisonnable, également".

"Nous devons mettre un terme à cette tendance, et je pense que cela doit être clair pour tout le monde aujourd'hui".

Brider la performance

Olaf Manthey souhaite ainsi nouvelle réglementation qui limiterait les performances des GT3.

"Nous devons réduire l'aéro dans la catégorie GT3", poursuit-il. "Tous les éléments aérodynamiques à l'extérieur des voitures, comme le splitter avant, et l'aileron arrière, doivent faire l'objet d'un repositionnement clair en termes de dimensions. Nous devons également définir la forme des fonds plats et des diffuseurs avant et arrière".

"Le principe est le suivant : nous devons réduire l'appui aéro que génèrent les voitures. Si la charge aérodynamique en elle-même n'est pas une mauvaise chose, et contribue même à améliorer la sécurité, trop d'appui est contre-productif, surtout s'il est généré par le fond plat".

"Pour arriver à cela, les voitures doivent être plus basses sur la piste. Mais sur les bosses de la Nordschleife, cela peut être dangereux".

La nouvelle réglementation obligeant les équipes à rouler avec une hauteur de caisse spécifique sur la Nordschleife demeure malgré tout "un premier pas dans la bonne direction" pour Olaf Manthey.

La Nordschleife de plus en plus "rapide"

Mais ce dernier estime également que les dirigeants du circuit de la Nordschleife ont également leur part de responsabilité quant aux performances de plus en plus élevées des voitures de réglementation GT3.

"Les voitures vont plus vite car la piste est de plus en plus rapide, également", conclut Olaf Manthey. "D'année en année, certaines zones ont été re-surfacées et, ces dernières années, ils n'ont même pas utilisé un asphalte normal, mais un asphalte qui contribue à générer un maximum de grip. Si l'on veut aller plus loin, je dirais que c'est quelque chose qui ne doit pas être maintenu".