Pour célébrer l'arrivée de la septième génération de BMW Série 5 ("G30"), BMW a décidé de nous partager une série de vidéos mettant en avant toutes les précédentes générations de la berline phare de la marque, qui ont généré des ventes de plus de 7,6 millions d'unités cumulées.

À lire : 30 ans de la BMW M3 - Découvrez 4 concepts insolites en 100 photos !

Tout a commencé en 1972 avec la présentation de la BMW Série 5 "E12" originale, préfigurée deux ans plus tôt par la Bertone Garmisch 2002ti présentée au Salon de Genève. Dessinée par Paul Bracq, la première Série 5 n'a pas donné naissance à une M5, mais la M535i développée par BMW Motorsport et lancée en 1979 est considérée comme étant l'ancêtre de la première BMW M5. Cette M535i, dont seulement 1'410 unités ont été produites, était animée par un moteur de 3,5 litres, délivrant 218 chevaux par le biais d'une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports... C'était la version ultime de la Série 5 de première génération.

 

 

La Série 5 "E28" a été présentée en 1981 et a profité d'une conception plus légère afin de gagner jusqu'à 90 kg sur la balance, permettant ainsi à la 520i de devenir la voiture la plus légère de son segment. Non seulement elle était beaucoup plus légère que la précédente, mais la deuxième génération de Série 5 a également bénéficié d'un travail aérodynamique afin de réduire de 12% la résistance de l'air, faisant passer le Cx à 0,385. L'un des modèles importants de la gamme était la 524td, lancée en Europe en 1983 : la première voiture diesel de série de BMW était animée par un moteur de 2,4 litres développant 115 chevaux, ce qui était suffisant pour effectuer le 0 à 100 km/h en 13,5 secondes et atteindre une vitesse maximale de 180 km/h, le tout pour une consommation d'environ 7,1 litres/100 km. La première BMW M5 est arrivée en Europe en 1984 : construite en petite série, elle développait 286 chevaux pour une vitesse maximale de 240 km/h.

 

 

Au début de l'année 1988, la Série 5 "E34" a vu le jour, avec un châssis dérivé de la plus grande Série 7, équipée d'une carrosserie revue afin d'abaisser encore le Cx, situé cette fois entre 0,30 et 0,32 selon les versions. La M5 a rapidement rejoint la famille à l'été 1988 avec 315 chevaux sous le capot, une puissance qui est passée à 340 chevaux à partir de 1992, date à laquelle la plus pratique version break Touring est apparue en Europe. Deux ans plus tard, la BMW M5 a été équipée d'une nouvelle boîte de vitesses manuelle à six rapports.

 

 

Au Salon de Francfort 1995, BMW a présenté la quatrième génération de la Série 5 "E39", qui s'est allongée et a été équipée d'une nouvelle suspension presque entièrement constituée d'alliage léger. En option, une suspension pneumatique était proposée pour permettre une conduite encore plus douce. En 1997, la version 540i Protection a été proposée avec un blindage léger, et était seulement 165 kg plus lourde que le modèle de série. La M5 est arrivée en 1998 avec un moteur V8 de 5,0 litres, disposant d'une puissance de 400 chevaux : à l'époque, c'était la BMW de série la plus puissante et la plus performante.

 

 

La Série 5 "E60" a été lancée en 2003 avec une gamme de moteurs élargie, composée de six moteurs essence et quatre diesel, couronnée par le V10 de 5,0 litres équipant la M5 de 507 chevaux disponible en berline et break. La dernière M5 atmosphérique était équipée d'une boîte de vitesses séquentielle SMG à sept rapports (disponible en option), ou bien d'une classique boîte de vitesses manuelle à six rapports. A partir de 2007, la Série 5 a reçu les technologies BMW EfficientDynamics, permettant à la plus sobre 520d d'afficher une consommation mixte de 5,1 litres/100 km en cycle NEDC.

 

 

Enfin, la Série 5 "F10" a été lancée en 2010, et outre les deux silhouettes habituelles berline et break, la gamme a été élargie avec l'arrivée de l'excentrique Série 5 Gran Turismo. Une version dérivée à empattement long, offrant plus d'espace aux jambes à l'arrière, est également proposée sur certains marchés. La M5 est pour la première fois équipée d'un moteur turbocompressé : un V8 bi-turbo de 4,4 litres avec pas moins de 600 chevaux sur les “30 Jahre M5” et “M5 Competition Edition”. La très coupleuse M550d xDrive avec son six cylindres tri-turbo diesel de 3,0 litres, offre 381 chevaux pour 740 Nm de couple, permettant le 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes pour la berline (4,9 secondes pour le break).

Quant à la toute nouvelle BMW Série 5 de septième génération ("G30"), nous vous invitons à la redécouvrir ci-dessous en images !

 

2017 BMW Série 5