Petit, c’était un peu le duel de l’auto miniature. L’Ayrton Senna contre Alain Prost des petites voitures : Hot Wheels, l’Américain, contre Majorette, le Français. Il est vrai que la gamme Majorette permettait de s’acheter une Renault Safrane, l’Audi 80 ou l’Express de chez Avis, mais la gamme Hot Wheels avait un côté fou, presque infini. On pouvait aussi bien acheter la McLaren de Formule 1 qu’une Mustang Mach I ou que la Bugatti Veyron, le tout, pour moins de 15 francs (2 euros pour nous aujourd’hui).

La collection Hot Wheels de Bruce Pascal à 1 millions d'euros
La collection Hot Wheels de Bruce Pascal à 1 millions d'euros

Aux États-Unis, la marque Hot Wheels est une véritable institution. Et certains passionnés en font une véritable collection. C’est le cas de Bruce Pascal, qui possède, chez lui, plus de 3500 petites voitures de la marque américaine, qui a été fondée en 1968.

Lire aussi : Cette Volkswagen Golf GTI Mk I pourrait devenir votre prochain kit Lego

Parmi elles, on retrouve notamment 175 prototypes de la marque, jamais vendus au public, ainsi que le très rare Volkswagen Beach-Bomb Rear Loader de 1969 en rose. Le modèle le plus rare produit par la marque, qui a été vendu plus de 116’000 euros par le passé !

La collection Hot Wheels de Bruce Pascal à 1 millions d'euros
La collection Hot Wheels de Bruce Pascal à 1 millions d'euros
La collection Hot Wheels de Bruce Pascal à 1 millions d'euros

Selon Bruce Pascal, sa collection vaudrait près d’un million d’euros. Il faut dire que l’homme pense avoir plus de modèles d’origine que Mattel, propriétaire de Hot Wheels. Fondu des modèles de la marque, Bruce Pascal a décoré sa maison aux couleurs de la firme de petites voitures. De quoi en faire un musée, non ? L’homme l’envisage sérieusement.

Lire aussi : VIDÉO - Un circuit Hot Wheels vécu depuis la voiture !

Abonnez-vous à la newsletter

La collection Hot Wheels de Bruce Pascal à 1 millions d'euros