Cocorico ! Voici la première voiture française championne du monde !

Lorsqu'elle apparaît pour la première fois en compétition, en 1926, la Delage 15-S-8 surprend. Outre son magnifique huit cylindres en ligne de 1500 cm3, la petite voiture bleue se différencie des Alfa Romeo P3 et autres Bugatti Type 35 par son allure au ras du sol. Très basse, travaillée aérodynamiquement, elle est clairement en avance sur son temps.

Et pour cause, Louis Delage, le patron de la marque française, a énormément investi dans le programme Grand Prix, la Formule 1 de l'époque. L'idée, pour le Français, c'est de démontrer la supériorité des Delage, en course comme sur route. Au volant, on y retrouve la star de l'époque, Robert Benoist, qui fera un carton en 1927. En 1926, l'auto est encore en développement, et un petit défaut vient retarder la marche en avant de la 15-S-8. L'échappement, installé du côté des pilotes, étouffe les pilotes par la chaleur et ses émanations.

1927 - Delage 15-S-8 Grand Prix
1927 - Delage 15-S-8 Grand Prix
1927 - Delage 15-S-8 Grand Prix
1927 - Delage 15-S-8 Grand Prix
1927 - Delage 15-S-8 Grand Prix

L'année suivante, le défaut corrigé, la voiture fait un carton. En quatre courses, elle remporte quatre victoires : Brooklands, Montlhéry, San Sebastian et Monza. Robert Benoist gagne tout autant de course, et remporte pour Delage le titre de champion du monde des constructeurs. Officieusement, il devient le premier champion du monde français en automobile. Officieusement, car le championnat pilote n'existe pas.

En dépit de ce succès, l'aventure Delage n'aura pas de suite. Delage a dépensé trop d'argent dans le sport, et la marque est en difficulté financière. Néanmoins, la Delage 15-S-8 va encore rencontrer du succès auprès des coureurs, ainsi, Richard Seaman participera aux folles courses des Grand Prix, avec une de ces autos, équipées d'un moteur ERA, au milieu des années 1930. De son côté, le prince Bira de Birmanie fera construire deux autos en 1936, afin de courir avec.

Au salon Rétromobile, cette année, c'était la première fois qu'autant de 15-S-8 étaient réunies, dont deux venant des États-Unis. Des autos à admirer jusqu'à dimanche !

Images : Damien Martinière.

Photos : Guillaume Nédélec/Motor1.com.

Lire aussi:

1927 - Delage 15-S-8 Grand Prix