Des robots ? En piste ? À quoi cela rime ? Explications avec Denis Sverdlov, le directeur de Roborace.

Motor1.com était présent à Barcelone, fin février, à l'occasion de la présentation de Roborace, une compétition qui rassemblera des voitures électriques et sans pilotes ! Une drôle d'avancée technologique, mais qui intervient dans un contexte de développement des voitures autonomes. Dès cette saison, un championnat va se mettre en place en ouverture de la Formule E, et mettre en opposition, selon les promoteurs, une vingtaine de voitures.

Roborace 5
Roborace

Denis Sverdlov, directeur de Roborace, a donné une interview exclusive à Motor1.com lors de cette présentation, qui, selon lui venait "montrer que Roborace est une plateforme technologique qui peut être exploitée, mais où l'on peut aussi apprendre, dans un environnement où il y a des pressions liées au temps". Nombreuses sont les technologies embarquées à bord des prototypes qui prendront part aux compétitions : intelligence artificielle, capteurs, traitement de données en temps réel…

Le vrai défi, selon Sverdlov, sera de convaincre les amateurs de sports mécaniques : "Il faut montrer de vraies voitures qui font la course", explique-t-il. "Beaucoup de fans traditionnels disent que ce n'est pas de la vraie course, car il n'y a pas d'humains, d'erreurs, de risques physiques. Mais en réalité ce n'est pas le cas : le développeur peut faire des erreurs..." D'autres éléments comme la stratégie, la gestion des collisions rentrent en compte.

Reste désormais à savoir si la formule va prendre. En tout cas, le style des autos est séduisant, reste à savoir si celui des robots va suivre !

Images : Damien Martinière, avec Filip Cleeren, pour Motorsport.com.

Lire aussi :