Un engagement important face au scandale du Dieselgate.

L'an dernier, en plein scandale du Dieselgate, le Groupe PSA s'est engagé a réaliser des essais de consommations et d'émissions polluantes en conditions réelles de circulation, grâce à un nouveau protocole établi en collaboration avec Transport & Environment (T&E) et France Nature Environnement (FNE).

Le protocole mesure la consommation de carburant grâce à un équipement de mesure embarqué installé sur le véhicule (un PEMS, Portable Emissions Measurement System), qui a ensuite circulé sur des routes publiques en conditions réelles de circulation : 23 km en ville, 40 km sur route et 30 km sur autoroute, tout en utilisant la climatisation, en transportant des bagages et des passagers.

Lire aussi:

Sous le contrôle et la certification de Bureau Veritas, PSA a passé au crible 58 modèles des marques Peugeot, Citroën et DS, et livre aujourd'hui les chiffres de plus de 1000 versions de ses modèles. Par version, sont prises en compte les différences entre les modèles, silhouettes, moteurs, finitions et boîtes de vitesses, dont les caractéristiques peuvent être différentes en fonction notamment de leur poids mais aussi du type de pneumatiques utilisé.

Et parce qu'il serait illisible de nous livrer une simple liste de ces nombreuses données concernant plus de 1000 véhicules, Peugeot, Citroën et DS proposent aux clients de vérifier la consommation moyenne en usage réel de leur véhicule, grâce à un formulaire et un configurateur interactif disponibles sur leurs sites internet :

Outre les valeurs de consommations et d'émissions de CO2, PSA précise que les émissions de NOx seront communiquées dès l'été 2017. Une démarche de transparence louable dans un climat de plus en plus hostile pour l'automobile, alors que le Dieselgate a fortement fragilisé le groupe Volkswagen, et que Renault fait désormais l'objet de suspicions quant aux émissions de ses véhicules diesel.

Lire aussi: