La Leaf parviendra-t-elle à boucler cette épreuve de 16'000 km ?

La Nissan Leaf, une aventurière dans l'âme ? Ce n'est pas vraiment le sentiment que l'on peut avoir lorsqu'on croise la paisible compacte électrique dans la rue. Pourtant, il suffit de quelques modifications pour faire de la Leaf une baroudeuse prête à conquérir la Mongolie.

Propriété de l'écurie Plug In Adventures, cette Nissan Leaf des extrêmes prendra cet été le départ du Mongol Rally, long de 16'000 km environ. Ce sera la première fois qu'un véhicule électrique s'engagera dans cette compétition, créée en 2004.

Baptisé Leaf AT-EV (pour All Terrain Electric Vehicle), l'exemplaire en question conserve les batteries 30 kWh du modèle de série. Le pilote devra donc composer avec une autonomie limitée de 250 km. Malgré tout, il ne s'agit pas d'une Leaf de série stricto sensu. On retrouve en effet des roues et des pneus spécifiques, une galerie de toit ainsi qu'une barre lumineuse à LED. En outre, des protections supplémentaires ont été installées au niveau des soubassements.

Nissan Leaf All Terrain
Nissan Leaf All Terrain

À l'intérieur, la banquette arrière a été enlevée afin de gagner quelques précieux kilos tandis qu'un kit anti-incendie assure la sécurité des occupants. Toutes ces modifications ont été réalisées par RML Group, une société basée en Angleterre.

Le départ du Mongol Rally sera donné le 16 juillet. Les concurrents traverseront plusieurs pays d'Europe et d'Asie. Organisée à des fins caritatives, cette épreuve décalée n'est pas fondamentalement axée sur la rapidité. Nous voilà donc rassurés, la Nissan Leaf ne sera pas opposée à des monstres de puissance ! 

Lire aussi :

Faites partie de quelque chose de grand