Motor1.com, à l'occasion de l'ouverture de la Porsche Carrera Cup, vous présente cette compétition.

G.N., Spa-Francorchamps - Reprise de la saison ne veut pas dire fin des angoisses financières pour les pilotes, comme pour les équipes. En Carrera Cup comme dans les autres compétitions, une saison demande des ressources économiques, comme l'explique Emeric Tougeron, chef de produit Motorsport chez Porsche France, à Motor1.com.

Lire aussi:

Combien doit-on prévoir comme budget pour faire une bonne saison en Carrera Cup ?

Il n'y a pas de budget type, on a des ordres de grandeur. Après cela dépend surtout du type de saison, du nombre d'essais que l'on veut faire.

Porsche - Les photos de la Carrera Cup, samedi

Globalement, pour une saison complète, avec des essais avant chaque course, il faut compter sur 200'000 euros (hors taxe), clé en main, avec une voiture qui appartient au team. On parle bien d'un budget hors casse cependant. Ça, c'est vraiment le budget de base, sans aides, sans rien.

190'000 euros, c'est le prix d'une 911 GT3 Cup neuve

Ce budget peut-il être réduit ?

Il y a moyen de diminuer, en faisant moins de tests, quand on a plus d'expérience, on n'a pas besoin de rouler en amont sur les circuits. Ensuite, on a un levier très important. On doit être le championnat qui offre le plus de dotations financières. On a plus de 300'000 euros de primes de courses, sur toute la saison. Cela permet de faire levier.

Porsche Carrera Cup France - Vendredi

Ensuite, de notre côté, on aide des pilotes à venir par plusieurs biais : on a le Junior Programme, qui permet d'apporter une bourse, et nous avons également offert l'engagement à Lucile Cypriano, qui est notre première féminine à participer au Junior Programme, ainsi que Maxime Gimbert. Enfin on a notre réseau de distribution qui participe activement. Cela peut aller jusqu'à 10-15% du prix de la saison apporté par le centre Porsche.

Pour les jeunes espoirs, y a-t-il des aides ou des bourses proposées ?

Quand on a remporté la bourse Junior Programme, justement, on peut aussi réduire le prix de la saison. Lorsqu'on remporte les sélections, où on accède sur dossier, ce sont une dizaine de jeunes de moins de 26 ans qui s'affrontent sur trois jours. On sera attentif à la progression, à l'attitude, pour représenter la marque, et la capacité physique car on veut former des pilotes d'endurance.

Porsche Carrera Cup France - Vendredi

Une aide financière de la part de Porsche France, une aide d'un concessionnaire puis une aide de Michelin. Cela correspond à 50'000 à 60'000 euros. Il reste encore du budget à trouver, mais recevoir cette aide permet de mettre en avant la confiance de Porsche auprès de sponsors. C'est le cas cette saison de Valentin Hasse-Clot.

Lire aussi:

Organiser un championnat est un investissement conséquent. Quels sont les retours pour la marque ?

Il n'y a pas de projets qui sont faits à énormes pertes. Si ce n'est pas financier faut que ce soit marketing. Aujourd'hui, on a une production de 400 voitures, donc on a un gain de ce côté-là. Ensuite, il y a la vente de pièces détachées. Et puis il y a autre chose, cela nous permet de nous faire un réservoir de talents pour la marque pour faire du GT, du LMP plus tard. Il faut bien se dire que nous avons plus de 20 Carrera Cup ou de GT3 Challenge.

Il faut bien se dire que le championnat ne nous fait pas gagner d'argent, et ce n'est pas le but. C'est un outil marketing, pour faire découvrir la course à nos clients, et pas forcément un vecteur de gain, de rentabilité.

Porsche Carrera Cup France - Vendredi

Porsche Carrera Cup France - Vendredi