Le Hyundai Kona se distingue par un style fort.

Après de multiples teasers voici que la firme coréenne Hyundai présente enfin son crossover urbain, le Kona.

Derrière ce patronyme peu attractif sur le marché français, se cache un crossover compact (4,16 mètres de long) plutôt agréable à regarder : nouvelle calandre, optiques à plusieurs étages, nombreuses protections de carrosserie, possibilité de coloris bi-ton... Le Kona a tous les ingrédients pour séduire les citadins. Mais pas que.

La faiblesse des SUV / crossover est souvent de proposer un espace à bord moyen, peu en rapport avec le gabarit XL ou XXL du véhicule. Les gens de chez Hyundai annoncent avoir trouvé la parade. Grâce à une transmission intégrale de nouvelle génération, en intégrant le système d'échappement sous le plancher et en compactant l'architecture de la suspension arrière, ils permettent au Kona d'offrir - sur le papier - une habitabilité supérieure à la moyenne.

 

La dotation du Hyundai Kona n'a pas à rougir de la comparaison avec des modèles plus haut de gamme, puisque l'on trouve un affichage tête haute au catalogue des options, un chargeur par induction, et un ensemble multimédia dernier-cri.

L'arsenal sécuritaire se compose d'un système anti-collision, d'une alerte d'angle-mort, d'un système surveillant la vigilance du conducteur...

Sous le capot, Hyundai est fier de proposer des mécaniques dernier-cri : en essence, nous trouvons un 1,0 litre T-GDI de 120 ch, un 2,0 litres MPI de 149 ch et le très recommandable 1,6 litre T-GDI de 177 ch. La gamme Diesel est représentée par les 1,6 litre de 115 et 133 ch.

Lire aussi :

Le Hyundai offre aussi le choix, et selon les versions, entre les 2 ou 4 roues motrices, la boîte manuelle ou à double embrayage.

Présent au Salon Automobile de Francfort en septembre, le Hyundai Kona sera commercialisé en fin d'année, à des tarifs pour l'heure inconnus.

Faites partie de quelque chose de grand