50 après son lancement, la Dyane se rappelle à notre bon souvenir.

Elle n'a pas eu de chance, cette malheureuse Dyane qui fête aujourd'hui ses 50 ans. Dévoilée en août 1967, la petite Citroën devait à terme remplacer l'emblématique 2 CV, qui affichait déjà un certain âge. Mais allez savoir pourquoi, la jeunette, pourtant plus aboutie, ne put jamais prendre la place de son aînée. Le dénouement est connu de tous : la Dyane tirera sa révérence dès 1983, tandis que la 2 CV poursuivra sa carrière jusqu'en 1990. 

Citroën Dyane

Basée sur une architecture d'une 2 CV, la Dyane affichait des lignes plus anguleuses, censées répondre aux canons esthétiques de cette fin des années 60. Au départ, l'offre moteur était limitée à un 425 cm3 distillant 21 ch. La gamme s'élargit rapidement avec l'arrivée en 1968 d'un 602 cm3 de 28 ch emprunté à l'Ami 6 (sa puissance passera dans la foulée à 33 puis 35 ch). Toujours en 1968, un 425 cm3 de 26 ch intégra le catalogue et finit par remplacer le 425 cm3. La boîte de vitesses était bien évidement manuelle et comptait quatre rapports.

Citroën Dyane
Citroën Dyane
Citroën Dyane

Sur le plan esthétique, la Dyane reçut une troisième vitre latérale en 1970, puis un ensemble de petites modifications entre 1973 et 1974, qui concernaient les poignées de porte, le volant, la calandre et les pare-chocs. Mais ces efforts ne changèrent pas la donne : la Dyane n'avait décidément pas l'aura de la 2 CV. Elle s'éteignit donc en 1983, après avoir séduit 1'443'583 automobilistes. Aujourd'hui, ces quelques images publiées par Citroën en Italie nous permettent de redécouvrir brièvement cette voiture attachante ! 

Lire aussi :

 

Citroën Dyane 50 ans