Le pilote américain s'est attaqué au parcours de la plus excitante course de côte au monde, avec sa Ford Mustang évidemment.

On ne vous présente plus Ken Block et son impressionnante Ford Mustang Hoonicorn de 1400 chevaux. Basée sur la voiture de 1965, la bête du pilote américain voit son V8 poussé par deux turbo fonctionnant au méthanol, rien que ça. Une machine idéale pour les gymkhanas du patron de DC Shoes, également pilote de rallycross en championnat du monde !

Lire aussi:

Cette fois-ci, celui qui a cassé nombre de fois les Internets avec ses vidéos, s'attaque à un tracé mythique, celui de Pikes Peak. Situé dans le Colorado, Pikes Peak reçoit tous les ans une course mondialement connue, qui a notamment vu Peugeot et Audi s'affronter dans les années 1980, avec des Quattro, 205 T16 et 405 T16 passablement modifiées. Par la suite, Toyota, Suzuki s'y sont attaqué sans oublier les tentatives victorieuses de Sébastien Loeb (2013) et Romain Dumas (2014, 2016 et 2017) ces dernières années. Une course vers les nuages de près de 20 km, et qui à la particularité de se terminer à 4300 mètres d'altitude !

Ken Block Climbkhana

Évidemment, Ken Block n'avait pas l'intention de faire Pikes Peak comme les autres. Au volant de sa Mustang l'Américain revisite donc la course, avec beaucoup de glisse, comme à la grande époque, et pas mal de petites touches d'humour. On notera notamment la vérification de la température des pneus, qui est obligatoire lors de la descente de la montagne.

"Je suis sincèrement heureux de ne pas être mort en tournant cette vidéo !"

Ken Block

L'Américain n'a pas lésiné une nouvelle fois dans la production qui permet de découvrir la course à travers la montagne et ses dangers. "Quand j'étais petit, j'ai vu Pikes Peak à la télé", explique Ken Block. "Je me souviens avoir rêvé de faire des courses ici tellement cela paraissait épique. Finalement, je l'ai fait en 2005, mais dans une voiture du Groupe N, qui n'avait pas beaucoup de puissance à cause de l'air moins riche. C'était déconcertant niveau chevaux, mais j'ai bien aimé la piste et la montagne, et j'ai toujours eu envie de revenir." Chose fait avec la Hoonicorn de 1400 chevaux !

Ken Block Climbkhana

Lire aussi:

"C'est une voiture de malade", s'amuse Ken Block. "Je pense qu'elle veut me tuer. Avant d'ajouter les turbos, c'était la voiture la plus amusante que je n'ai jamais conduite. Maintenant, elle est toujours amusante, mais elle use les pneus de façon ridiculeusement rapide !" Il ne cache pas les difficultés à tourner la vidéo : "Avoir cette chose aussi bestiale et la mettre sur cette dangereuse route de montagne… Bien, je me suis dit que je m'étais lancé dans un projet un peu trop difficile pour moi. C'est la propulsion la plus puissante au monde à être conduite de cette façon. Alors je suis sincèrement heureux de ne pas être mort en tournant cette vidéo !"

Ken Block Climbkhana