Afin de répondre à la demande grandissante pour les voitures électriques, Daimler envisage de mettre en service cinq usines de batteries : trois en Allemagne, une aux États-Unis et une en Chine.

La contrainte de la voiture électrique aujourd'hui n'est plus tant de faire des voitures performantes, mais endurantes. Ainsi, tout le travail repose aujourd'hui sur le développement des batteries, afin d'augmenter de manière significative leur rendement. Mercedes l'a bien compris et, tout en développant de nouvelles solutions, envisage de mettre en place cinq usines de batteries d'ici 2019, pour répondre aux demandes des marchés.

Via son entreprise Accumotive à Kamenz, en Allemagne, Daimler a déjà lancé son plan, avec une première usine de construite et une seconde dans la même ville en construction.

Lire aussi:

"Deutsche Accumotive GmbH & Co. KG., filiale de Daimler AG à 100%, fondée en 2009, est le noyau pour le développement et la production de batteries très complexes pour les voitures hybrides et électriques des marques Mercedes-Benz et smart ainsi que pour véhicules commerciaux." L'entreprise emploie plus de 500 personnes et coopère étroitement avec Mercedes pour ses prochains projets électriques.

Le sujet est pris au sérieux par Daimler qui investit actuellement quelque 500 millions d'euros dans la construction d'une deuxième usine de batteries à Kamenz, ce qui augmentera considérablement les capacités de production. La nouvelle usine de batteries de Kamenz, située à moins de 50 kilomètres de Dresde, devrait entrer en service en 2018. Elle couvre une superficie d'environ 20 hectares et se trouve juste à côté de l'usine de batteries existante.

Le bâtiment inauguré est déjà considéré comme l'un des plus grands et des plus modernes pour la construction de batteries, mais Daimler ne compte pas s'arrêter là. Selon le constructeur allemand, la nouvelle usine quadruplera l'espace de production et de logistique à Kamenz pour atteindre un total d'environ 80'000 m2. À la fin de la décennie, Accumotive comptera plus de 1 000 employés à Nabern et Kamenz, soit plus du double du nombre actuel.

"La deuxième usine de batteries est conçue comme une usine neutre en CO2 : l'approche de Daimler en matière de mobilité électrique attache une importance primordiale au développement durable dès le stade de la production", explique ainsi le communiqué. "Les installations de production seront alimentées en énergie par une centrale de cogénération et une centrale photovoltaïque en association avec des accumulateurs fixes. Avec des équipements et des technologies de pointe, la nouvelle usine de batteries établira également des normes pour l'industrie 4.0."

Lire aussi:

La troisième usine sera installée à Stuttgart, tandis que Mercedes annonce également un plan d'investissement d'un milliard de dollars pour la construction d'une usine à Tuscaloosa en Alabama (États-Unis), et une autre usine en Chine, à Pekin, en coopération avec son partenaire local BAIC.