Depuis le mois de juillet, seulement 61 PV ont été dressés dans les rues de la capitale concernant la vignette Crit'Air.

Depuis le 1er juillet 2017, la vignette Crit'Air est obligatoire pour toutes les voitures qui doivent circuler en Zone à Circulation Restreinte (ZCR) parisienne. Cette vignette est obligatoire tous les jours et pas seulement en cas de pics de pollution. En cas de contrôle, si l'automobiliste, parisien ou non d'ailleurs, n'est pas équipé de la vignette, celui-ci risque une amende de 68 euros (135 euros pour les camions). Cependant, comme le révèlent nos confrères du Parisien qui s'appuient sur les chiffres de la Préfecture de Police, pour le moment on ne peut pas dire que le risque de sanctions dissuade encore ceux qui n'ont pas encore leur petite vignette colorée. Certains habitants eux-mêmes, habitués à circuler et à se stationner dans Paris, n'en sont toujours pas équipés.

Lire aussi :

Il faut dire qu'entre le 1er juillet et le 15 octobre, seulement 25 PV pour l'absence de vignette ont été dressés. 36 contraventions ont été distribuées contre des véhicules normalement interdits de circulation dans Paris, de 8 heures à 20 heures, et seulement en semaine. Ceux-ci ont été jugés trop polluants (il s'agit des véhicules non classés ou pourvus de la vignette Crit’Air 5).

Vignette Crit'Air

Forcément, la mise en place d'un tel dispositif a coûté de l'argent et doit indirectement en rapporter même si on tend à nous faire croire qu'il s'agit purement et simplement d'un acte écologique. De ce fait, la Préfecture de police a rapporté à nos confrères du Parisien : "La Préfecture de police réfléchit actuellement, en lien avec la ville de Paris, à un système de contrôle automatisé". Une solution confirmée par l'Hôtel de Ville de Paris qui réfléchirait à un contrôle automatisé directement à l'entrée de Paris. Il s'agirait tout de même d'un système assez compliqué à mettre en œuvre pour le moment. En effet, la multitude de caméras, de systèmes d'analyse des couleurs de la vignette ou de la plaque d'immatriculation demanderaient des coûts supplémentaires sûrement assez faramineux.

Lire aussi :

Toujours selon le Parisien, la mairie de Paris aurait confirmé la mobilisation de 1600 ASP au 1er janvier 2018. Ceux-ci seront affectés directement  à la circulation et à la vérification de l'application du règlement concernant la vignette Crit'Air. Si vous n'êtes toujours pas en possession de la sacrosainte vignette, celle-ci est toujours disponible via ce site internet moyennant la somme de 4,18 euros.

Source : Le Parisien