À l'issue du Conseil Interministériel de Sécurité Routière, le gouvernement mise sur une baisse de la vitesse pour diminuer le nombre de tués sur les routes.

C'était dans les cartons depuis maintenant quelques jours, c'est maintenant officiel : le gouvernement vient officiellement d'adopter, à l'issue du Conseil Interministériel de Sécurité Routière, la baisse de la limitation de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les axes secondaires. Jamais depuis 45 ans et l'opération Mazamet (la population de la ville de Mazamet, dans le Tarn, s'était couchée sur le sol pour symboliser les 16'545 personnes tuées sur les routes à l'époque), le gouvernement avait misé sur la diminution de la vitesse pour réduire le nombre de morts sur les routes. Les dernières réductions de la vitesse en date concernaient des secteurs bien précis, notamment le périphérique par exemple, où la baisse de 80 à 70 km/h a été actée pour diminuer avant tout la pollution sonore et atmosphérique.

Lire aussi:

Ce mardi 9 janvier 2018, suite au Conseil Interministériel de Sécurité Routière, le Premier Ministre en personne, Edouard Philippe, annonce la baisse de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les axes secondaires. Cette mesure s'appliquera à partir du 1er juillet 2018, au moment des départs en vacances donc. Ce sont en tout 400'000 kilomètres de routes bidirectionnelles, à deux voies sans séparateur, qui seront concernées. Les routes à deux fois deux voies ne sont pas concernées. Rappelons que c'est sur ces axes que plus de la moitié des victimes décèdent (1911 morts sur les routes à double sens sans séparateur central l'année dernière). Cette décision de la réduction de la vitesse avait déjà été évoquée par l'ancien ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, même si celui-ci avait refusé de l'adopter et s'était simplement contenté de lancer une expérimentation.

Plusieurs chiffres ont été avancés par le Premier ministre lors de cette conférence de presse pour mettre en exergue cette décision d'une baisse de la vitesse :

  • Depuis 2012, la vitesse moyenne sur les routes secondaires a augmenté de 4 km/h
  • À 90 km/h, il faut 70 mètres pour freiner. À 80 km/h, la distance diminue à 57 mètres.
  • À 80 km/h, on perd 3 minutes par jour sur un trajet de 40 kilomètres
  • À 80 km/h, on sauve en moyenne une vie par jour

Lire aussi :

Si, comme il le répète, Edouard Philippe ne craint pas d'être "impopulaire" suite à cette mesure, il mise avant tout sur l'inversement de la courbe de la mortalité routière qui malheureusement repartie à la hausse depuis quatre ans. Selon lui, cette nouvelle limitation de vitesse devrait permettre de sauver 300 à 400 vies par an. Rappelons qu'en 2016, 3477 personnes ont perdu la vie sur les routes de France. Outre cette baisse de la limitation de la vitesse, le Conseil Interministériel de Sécurité Routière a également tranché sur d'autres mesures liées à la sécurité routière, 18 mesures au total, dont voici les cinq premières :
  1. Baisser la vitesse sur les route
  2. Lutter contre l'alcool et les produits stuépfiants au volant
  3. Lutter contre l'usage du téléphone au volant
  4. Mieux protéger les piétons et cyclistes
  5. Encourager les bons conducteurs
Restez connecté sur Motor1.com pour les découvrir en détail très prochainement !