"Ce n'est pas normal que l'accident d'une Tesla qui n'a provoqué qu'une cheville cassée fasse les gros titres"

C'est un article du très sérieux Washington Post datant du 12 mai 2018 qui a fait sortir de ses gonds Elon Musk ces derniers jours. Le patron Tesla s'est en effet fendu d'un tweet reprochant aux médias le traitement médiatique disproportionné de chaque accident impliquant une voiture de sa marque. Et tout particulièrement cet accident dont parlait alors le quotidien américain, celui d'une Tesla équipée de l'Autopilot qui a terminé sa course dans un camion arrêté à un feu rouge.

Lire aussi:

Voici le tweet d'Elon Musk : "Ce n'est pas normal que l'accident d'une Tesla qui n'a provoqué qu'une cheville cassée fasse les gros titres et que personne ne parle des quelque 40.000 personnes qui sont mortes dans des accidents de la route l'année dernière".

 

Dans un second tweet, ci-dessous, Elon Musk ajoute : "Ce qui est vraiment incroyable dans cet accident, c'est que la Model S a percuté le camion de pompiers à 100 à l'heure et que la conductrice ne s'est cassé qu'une cheville. Un impact à cette vitesse entraîne plutôt des blessures graves ou la mort".

 

En ce qui concerne l'accident, d'après les premiers éléments de l'enquête, rien ne permet de dire si le système Autopilot de la Model S accidentée était enclenché ou pas. C'est pourtant ce qu'affirme la conductrice qui a précisé à la police qu'elle regardait son téléphone au moment de l'accident. Les témoins eux ont précisé que la voiture n'avait pas du tout freiné avant l'impact.

Pour rappel, il y a peu, Tesla s'est retiré d'une enquête sur le crash d'un Model X aux États-Unis après un litige avec le Conseil National de la Sécurité des Transports (NTSB) qui reprochait au constructeur de Palo Alto de continuer à communiquer pendant une enquête.