Les choses se compliquent pour le groupe Daimler.

Le groupe Daimler est suspecté en Allemagne d'avoir faussé les tests antipollution, grâce à un logiciel malveillant  installé sur ses véhicules diesel. Le groupe allemand continue de nier mais la KBA (l'agence fédérale allemande de l'automobile) en est persuadée, Daimler a bel et bien triché ! Ainsi, le président du directoire Dieter Zetsche est à nouveau convoqué au ministère des Transports, afin de rencontrer le ministre des Transports Andreas Scheuer et de clarifier ce dossier très épineux. Le porte-parole de Daimler affirme que le groupe "coopérait pleinement et en totale transparence avec la KBA et le ministère fédéral des Transports."

 

Lire aussi:

Le ministre des Transports a indiqué précédemment que 750'000 véhicules diesel seraient truqués ! Aujourd'hui, ce nombre semble être revu à la hausse, la presse allemande évoque qu'un million de véhicules seraient concernés ! Selon le magazine allemand Der Spiegel, Andreas Scheuer a menacé Dieter Zetsche de devoir payer une amende de 5000 euros par voiture truquée. Après un rapide calcul, l'amende pourrait grimper à 3,75 milliards d'euros (ou 5 milliards d'euros si 1 million de véhicules sont truqués).

Pour rappel, la KBA a demandé à Mercedes-Benz de rappeler les Vito équipés du moteur diesel 1,6 litre à cause de la présence d'un mécanisme de contrôle des émissions polluantes. La KBA estime que ce logiciel est frauduleux, et qu'il doit être supprimé en conséquence ! Le groupe Daimler n'est pas d'accord et conteste la décision de la KBA. Cette affaire est toujours en cours...

Le dieselgate dans l'actualité: