Du coup, voici ce à quoi il pourrait ressembler !

Il y a une nouvelle recrue dans les forces de police italiennes : le Jeep Wrangler. C'est évidemment la double nationalité, américano-italienne, du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA), qui a joué en la faveur du SUV restylé. Cette annonce faite la semaine par le grand patron de FCA, Sergio Marchionne, a été suivie par des questions de journalistes qui ont profité de l'événement pour demander si Ferrari a également une chance de rejoindre les forces de l'ordre. À l'image de Lamborghini et de son Huracan aux couleurs de la Polizia. Si c'est évidemment un véhicule qui sert de vitrine, il est davantage utilisé pour des événements (et le transport d'organes dans le cas de la Lamborghini) que pour traquer les supercars en excès de vitesse, Sergio Marchionne n'a pas dit non sur le fait que Ferrari et les Carabinieri puissent collaborer pour la première fois autour du premier SUV de la marque italienne. "Je suis passé chez Ferrari ce matin, et je l'ai vu" a précisé Marchionne, précisant quand même qu'il faudra encore quelques années avant de le voir sur les routes.

Les dernières infos Ferrari:

Pour rappel, Marchionne quittera FCA en 2019, mais il restera en charge de la firme de Maranello. Ce qui veut dire qu'il sera effectivement en charge de décider si oui ou non le futur SUV enfilera la tenue des Carabinieri. On ne sait pas encore grand chose de ce SUV Ferrari, si ce n'est que ce sera une "vraie Ferrari" comme l'avait précisé le dirigeant. On peut d'ores et déjà imaginer plusieurs possibilités de motorisations sous le capot, en l'occurence un V12, un V8 biturbo comme sur les 488 GTB et Portofino, voire même de l'hybride !

Ferrari SUV Carabinieri
Ferrari SUV Carabinieri

En réalité, ce ne serait pas la première fois que l'on verrait une Ferrari aux couleurs de la police. Sans parler de l'incroyable garage des forces de l'ordre de Dubaï ! "Il faudrait une Ferrari", voilà ce qu'avait répondu Armando Spatafora à Angelo Vicari, prefet de Police dans les années 1960, qui avait demandé ce qu'il faudrait pour pouvoir arrêter les criminels de Rome, lesquels roulaient dans de puissantes voitures. Deux Ferrari 250 GTE, avec leur V12 3.0 litres avaient ainsi été faites pour la police, capables alors d'atteindre 230 km/h.

Depuis, il n'y a plus eu de Ferrari pour la police italienne. Si ce n'est cette Ferrari 458 Spider de la mafia, saisie puis transformée en voiture d'intervention ! Mais il y a eu au moins une autre italienne, aussi du groupe FCA : l'Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio !

 

Galerie: Le SUV Ferrari de la police italienne