Cette déclinaison a droit au TSI de 190 ch.

Quelques jours après avoir dévoilé le Karoq Scout, version baroudeuse du véhicule, Škoda récidive avec cette fois le Karoq Sportline, qui se veut lui un peu plus sportif que les autres modèles de la gamme. D'abord sur le plan du style, mais aussi un peu sur le plan technique pour la version dotée du TSI 190 ch, moteur qui n'est proposé sur aucun autre Karoq.

Le nouveau Sportline se reconnaît à ses jantes de 18 pouces (voire 19 en option) ainsi qu'à ses boucliers au look plus agressif. Il est également pourvu de logos sur les ailes, de vitres teintées et de barres de toit noires, couleur que l'on retrouve sur d'autres éléments de carrosserie (coques de rétroviseurs, jupes, etc).

Skoda Karoq Sportline
Skoda Karoq Sportline

L'atmosphère à bord est également un poile plus sportive avec volant cuir (noir à surpiqûres grises), pédalier alu, sièges sport et ciel de toit noir. Les assises sont garnies d'un tissu noir à surpiqûres grises offrant, selon Škoda, un confort thermique de haut vol, notamment l'été. Le Virtual Cockpit (en option) propose un cinquième mode d'affichage avec vitesse et compte-tours au centre.

Le Karoq Sportline est disponible avec quatre moteurs. En essence, Škoda propose donc le 2,0 litres TSI de 190 ch ainsi que le 1,5 litre TSI de 150 ch. En diesel, il faudra choisir entre le 2,0 litres TDI de 150 ch ou le même 2,0 litres mais dans une configuration plus musclée délivrant 190 ch.

Les deux moteurs de 190 ch (TSI et TDI) reçoivent une transmission intégrale et une boîte DSG7. L'ensemble DSG7 / transmission 4x4 est également disponible sur les autres motorisations, mais en option.

Comme le Scout, le Karoq Sportline sera présenté au public lors du Mondial de Paris, en octobre.

Lire aussi :

 

Galerie: Skoda Karoq Sportline