L'Audi e-tron délivre 360 ch et peut rouler jusqu'à 400 km en une seule recharge.

Après des années de développement, le premier modèle 100 % électrique d'Audi voit enfin le jour. Après le tout nouveau Mercedes-Benz EQC, c'est au tour d'Audi de faire officiellement son entrée dans le monde des véhicules électriques. Tout comme le SUV à l'étoile, l'Audi e-tron aura pour mission de prendre des parts de marché au Tesla Model X, et pourquoi pas, de convertir les fanatiques de la marque aux anneaux à l'électrique.

Audi e-tron
Audi e-tron

Oui, c'est bien une Audi

Audi a fait le choix de ne pas chambouler complètement son style contrairement à ce qui se faisait par le passé lorsqu'il fallait dessiner une voiture électrique. L'Audi e-tron ressemble à un SUV assez classique, à quelques différences près que tâcherons de détailler un peu plus tard. Le SUV électrique est dans la lignée des nouveautés du constructeur d'Ingolstadt, il reçoit bien évidement la calandre Single Frame (factice, car elle n'est pas ajourée) ainsi que le bandeau lumineux à l'arrière. Pour la première fois, Audi a remplacé les rétroviseurs classiques par des rétroviseurs virtuels. Ces derniers sont composés de caméras qui retransmettent l'image directement sur un écran situé à l'intérieur au niveau des contre-portes. 

Audi e-tron
Audi e-tron

Long de 4,9 m et large de 1,93 m, l'Audi e-tron est un peu plus petit que le très imposant Audi Q7. Il affiche un empattement de 2,92 m afin de séduire les grandes familles. D'ailleurs, les places arrière sont plus spacieuses, notamment grâce à l'absence du tunnel de transmission. Pour le reste, l'Audi e-tron reste une Audi ; les lignes sont bien dessinées et les designers n'ont souhaité prendre aucun risque. Bien que les feux avant soient un peu différents du reste de la gamme, leur forme est très spécifique à la marque allemande. Enfin, et même si l'Audi e-tron ne soit pas un grand franchisseur, il bénéficie de toute une artillerie d'accessoires comme les sabots de protection pour se donner des faux airs de baroudeur. 

Vous aimerez aussi

Un intérieur spacieux 

À l'intérieur de l'Audi e-tron, là encore, Audi ne nous déçoit pas. L'ensemble est très moderne et rappelle à ne point douter l'habitacle des dernières productions de la marque. Audi a préféré capitaliser sur son savoir-faire et c'est plutôt une bonne chose, car les nouveaux intérieurs d'Audi sont esthétiques, ergonomiques et bien finis. Une fois installé, le conducteur se retrouve face au tableau de bord 100 % digital et au nouveau volant Audi. En haut de la portière en retrouve comme indiqué précédemment l'écran des rétroviseurs virtuels tandis que la console centrale est dominée par deux énormes écrans. Les différentes parties sont orientées vers le conducteur pour une meilleure praticité et on remarquera ici et là la présence d'inserts oranges afin de symboliser le label e-tron. Dans le coffre, l'Audi e-tron propose un volume de chargement de 660 litres, mais une fois la banquette arrière repliée, le volume de chargement grimpe à 1725 litres.

Audi e-tron
Audi e-tron

Et l'autonomie dans tout ça ?

L'Audi e-tron est équipé de deux moteurs électriques - un à l'avant et l'autre à l'arrière - qui délivrent un total de 360 ch. Grâce à l'overboost, la puissance cumulée grimpe à 408 ch mais elle ne reste malheureusement que très peu de temps. Concernant le couple, il est de 660 Nm et comme vous le savez certainement, il est instantané ! Ainsi, l'Audi e-tron délivre toute sa puissance à la sollicitation de l'accélérateur, il n'a pas besoin de monter dans les tours comme sur une voiture thermique. Pour passer de 0 à 100 km/h, l'e-tron réclame 5,7 s et sa vitesse maximale est limitée électroniquement à 200 km/h. Cela ne semble pas bien épatant pour un engin de plus de 300 équidés, mais rappelons que l'Audi e-tron est un véhicule 100 % électrique et que la marque allemande veut avant tout préserver l'autonomie de son véhicule. D'ailleurs, lorsqu'il est chargé au maximum, l'e-tron peut avaler 400 km d'asphalte (selon le cycle WLTP) grâce à sa batterie de 95 kWh.

Audi e-tron

L'autonomie est une chose, mais le temps de recharge en est une autre ! Ainsi, pour faire taire les mauvaises langues, Audi annonce que pour retrouver 80 % de la capacité de la batterie, il faut brancher le SUV à une borne rapide de 150 kW pendant 30 petites minutes. Dans le cas d'une prise de 11 kW, ce temps augmente fortement et il faudra attendre 8,5 heures... Concernant les bornes de chargement, Audi a créé une coentreprise (Ionity) avec plusieurs autres constructeurs afin d'ouvrir 200 stations en Europe avant fin 2018. Ce nombre serait de 400 stations à horizon 2020 et elles seront situées à 120 km l'une de l'autre. Grâce à ces infrastructures, Audi se veut confiant et espère convaincre les clients qui redoutent par-dessus tout la panne sèche !

L'Audi e-tron n'est que le premier d'une longue série, car Audi va multiplier le nombre de ses véhicules 100 % électriques dans un avenir assez proche.

Nos derniers essais Audi

 

 

 

 

 

 

Galerie: Audi e-tron