Pour tout savoir sur le premier SUV électrique de Mercedes !

Vous souvenez-vous du Mercedes EQ Concept qui avait été présenté au Mondial de Paris 2016 ? Le voici, deux ans presque jour pour jour après, qui débarque en production ! Voici le fameux Mercedes EQC, le premier SUV électrique de Mercedes, et premier représentant de la famille EQ qui regroupera les véhicules électriques de la marque à l'Étoile. C'est lors d'une présentation spéciale à Stockholm que le constructeur a levé le voile sur celui qui s'était effeuillé ces dernières semaines au fil de nombreux teasers.

Relire

Ne laissons pas traîner plus longtemps, venons-en aux faits. Et la première chose qui frappe, c’est que cet EQC reste très proche du concept le préfigurant. Alors certes, pour des raisons d’homologation et de sécurité, les lumières bleues de la calandre laissent place à une calandre plus conventionnelle, même s’il y a quand même cette bande LED horizontale qui connecte les feux entre eux. D’autres éléments également s’assagissent un peu. Mais de manière générale, ce sont les mêmes lignes, le même regard, le même profil, un design qui oscille entre surfaces épurées et musculature.

 
Mercedes-Benz EQC
Mercedes-Benz EQC

Mercedes nous donne à voir ici le EQC 400 4MATIC tel qu’il sera commercialisé. Pour signifier visuellement son appartenance à cette nouvelle gamme électrique, le constructeur allemand a choisi cette couleur bleue, qui s’invite notamment sur les jantes (19 pouces de série), et sur quelques éléments autour de la voiture. Sans revenir en détail sur le design, avec lequel on a déjà pu se familiariser ces dernières semaines au fil de la publications de photos teasers, ce qu’il faut bien ce dire, c’est que ce visage de l’EQC sera repris sur les prochains modèles de la gamme EQ.

 
Mercedes-Benz EQC
Mercedes-Benz EQC

Côté finitions, petit mot sur le fait que ce Mercedes EQC puisse aussi être choisi dans une finition AMG Line, mettant l’accent sur un physique plus sportif, à base de bouclier avant façon AMG et autres jantes sportives de 19 à 21 pouces.

Plus de 400 chevaux, 320 km d'autonomie

Avant de passer à l’intérieur, zoom sur les données technique de ce premier SUV électrique de Mercedes. Comme son nom l’indique, l’EQC 400 4MATIC dispose de quatre roues motrices. Il y a une simple et bonne raison à ça, c’est qu’il dispose d’un moteur électrique sur chaque essieu. Au total, on parle de 405 chevaux, pour un coupe de 764 Nm. Dans le détail, Mercedes nous explique que le moteur électrique sur l’essieu avant est là pour une utilisation normale, quand le moteur électrique posé sur le train arrière sert lui à ajouter de la sportivité. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 5 secondes. La vitesse de pointe est de 180 km/h, autolimitée.

Mercedes-Benz EQC

Côté autonomie, la batterie Lithium-Ion de 80 kWh est annoncée pour un maximum de 200 miles, soit environ 320 kilomètres. 5 modes de conduite (Confort, Eco, Max Range, Sport et Individual) sont proposés pour optimiser les performances en fonction des besoins. Un système de freinage récupérait est évidemment intégré, disposant de différentes forces de récupération qui peuvent être sélectionner via les palettes au volant. Pour ce qui est de la recharge, l’EQC peut aller jusqu’à du 110 kW, et Mercedes d’annoncer que l’on peut passer de 10 à 80% d’autonomie en 40 minutes. Pour ce qui est des recharges plus classiques, 120V/10A ou 240V/32A, les temps de recharge n’ont pas encore été annoncés.

Quid de la concurrence de l'EQC ?

L'expérience utilisateur au service de l'électrique

Pour aider à contrôler l’autonomie, Mercedes a intégré plusieurs systèmes. Notamment un système de navigation qui optimise votre trajet en fonction de l’autonomie de la voiture, des points de recharge qui se trouvent sur votre route, du temps de recharge optimal pour aller jusqu’à votre destination… Tout ceci étant disponible via le système d’infodivertissement intégré dans la voiture, le fameux MBUX (Mercedes-Benz User Experience) découvert sur la Classe A avec son système d’intelligence artificielle (on peut demander : "Hey Mercedes, quelle est ma prochaine station de recharge"), mais également via une application spécialement développée, donc via son smartphone. Il est également possible, via ces deux mêmes interfaces, de programmer la température de la voiture avant le départ, afin d’avoir la température idéale quand on entre dans la voiture.

Mercedes-Benz EQC
Mercedes-Benz EQC

À l’intérieur de ce Mercedes EQC, on retrouve la planche de bord des derniers modèles Mercedes, Classe A ou CLS, notamment donc avec ce "cockpit digital", une immense dalle de verre horizontale qui regroupe deux écrans de 10,25 pouces chacun, l’un qui remplace les compteurs, l’autre qui sert l’infodivertissement. Le toit vitré ouvrant fait partie de l’équipement de série, tandis que les aérateurs, comme d’autres éléments de l'habitacle, viennent prendre une teinte un peu cuivrée. L’une des particularités esthétiques de cet EQC.

Une famille qui s'agrandit

Mercedes ne compte pas s'arrêter à cet EQC, et la famille va rapidement s'agrandir. C'est bien simple, Mercedes compte lancer un véhicule électrique par segment d'ici à 2022.

C’est dans l’usine de Brême, en Allemagne, que sera produit le Mercedes EQC, à côté des Mercedes Classe C, GLC et GLC Coupé. Et ce dès 2019. C’est là bas que sont envoyés les trains roulants et moteurs électriques en provenance de l’usine d’Hambourg, et les batteries produites à Kamenz (par Deutsche Accumotive, filiale de Daimler AG).

Les commandes du Mercedes EQC seront ouvertes dès le second trimestre 2019 pour une arrivée des premiers modèles sur les routes à l’été. Et puis si vous êtes intéressés, sachez qu'une page de préinscription est déjà en ligne, pour montrer votre intérêt pour le modèle, mais également vous familiariser avec l'EQC, et être informé des futurs modèles EQ !

 

Gallery: Mercedes-Benz EQC