Le constructeur nous en dit un peu plus.

Le 17 septembre 2018 marquera la présentation officielle du premier SUV 100 % électrique du constructeur d'Ingolstadt. Ainsi, Audi poursuit sa campagne de communication et nous en dit un peu plus sur l'e-tron. Ce dernier a été essayé à Pikes Peak, l'occasion pour la marque d'évoquer les performances et le système de récupération d'énergie de l'engin. 

Parlons performances

Le concept Audi e-tron Quattro pouvait délivrer 503 ch et 800 Nm de couple. Le modèle de série ne sera pas aussi puissant puisqu'au Audi annonce une puissance totale de 360 ch et 561 Nm. Cette puissance sera envoyée aux quatre roues motrices, mais attention, cette cavalerie ne sera disponible que pendant une minute ! Grâce à une fonction boost, l'Audi e-tron peut développer jusqu'à 408 ch et 664 Nm de couple. Là encore, ce pic de puissance ne durera que huit petites secondes... Eh oui, nous ne sommes pas en présence d'un véhicule thermique.

Galerie: 2019 Audi E-Tron aero teaser

Concernant l'autonomie de l'engin, la marque annonce que son e-tron sera capable d'avaler 400 km avec une seule charge. Cette autonomie a été calculée selon le nouveau cycle d'homologation WLTP, tout porte à croire que cette donnée soit assez proche des conditions réelles. Enfin, l'Audi e-tron est capable de passer de 0 à 100 km/h en moins de six secondes, et d'atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h.

Vous aimerez aussi:


Comment l'Audi e-tron récupère de l'énergie ?

Comme le montre cette courte vidéo, l'Audi e-tron peut récupérer de l'énergie de trois manières différentes. la première, lorsque le conducteur lève le pied de l'accélérateur, la voiture va automatiquement décélérer et récupérer un peu d'énergie. La seconde, lorsque le conducteur freine, l'Audi e-tron va récupérer de l'énergie cinétique qu'il va démultiplier grâce à un système assez complexe. Enfin, grâce à un assistant prédictif (conduite semi-autonome), la voiture sera capable de varier son système de récupération d'énergie. Autrement dit, en utilisant le système GPS et le régulateur de vitesse adaptatif, l'Audi e-tron modifiera ses paramètres afin de privilégier la recharge des batteries.

Selon Audi, lors des 31 km de descente réalisés à Pikes Peak, les ingénieurs ont pu récupérer jusqu'à 1 km d'autonomie par kilomètre parcouru (soit une consommation quasi neutre). Bien entendu, pour un conducteur lambda, il sera difficile d'atteindre cette performance puisque les ingénieurs Audi ont dû laisser la voiture descendre toute "seule" (sans accélérer) et de maximiser les phases de freinage. 

Rendez-vous dans quelques semaines pour découvrir le premier SUV électrique d'Audi !

 

 

Galerie: Audi E-Tron Prototype salon de Genève